Williams et Haas testent aussi les "ailes de mouette"

Deux équipes ont testé en piste une solution aéro qui n'avait pas été introduite sur leur monoplace de présentation, ce matin, à Barcelone.

Williams et Haas sont devenues les deux dernières équipes à tester les T-Wings, ces appendices aérodynamiques en "ailes de mouette" logés au niveau du capot moteur, à l’occasion de la première matinée de tests collectifs de Barcelone.

Après avoir déjà vu un design utilisé par la Scuderia Ferrari, on découvre l'interprétation de Haas avec la présence de l'ailette au niveau du prolongement arrière du capot moteur.

La nouvelle donne technique 2017 a amené les écuries F1 à redoubler d’inventivité pour aller chercher des gains aérodynamiques, résultant en l’apparition généralisée d’ailerons de requin, ces pans de carbone prolongeant le capot moteur vers l’aileron arrière, ou ces T-Wings.

Mercedes dispose également d’un T-Wing au design différent, en ce sens que son dispositif est un élément indépendant trouvant refuge sur la partie affaissée du capot moteur. Ferrari, Williams et Haas disposent de leur côté d’une version basée juste au-dessus de l’alimentation moteur.

Les T Wings sont vraisemblablement utilisés comme des dispositifs permettant d’améliorer le flux d’air vers l’aileron arrière.

"L’un des aspects qui n’a pas été couvert par les régulations de la manière dont les gens qui les avaient écrites l’avaient anticipé est que cela a autorisé l’apparition de T Wings dans cette zone", nous explique Peter Prodromou, ingénieur en chef de l’équipe McLaren. "Il s’agit de quelque chose que nous observons." 

Propos recueillis par Jonathan Noble

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Essais de Barcelone I
Sous-évènement Lundi
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Équipes Williams , Haas F1 Team
Type d'article Actualités
Tags aero, tests, t wing