Dans une situation "embarrassante", Williams attend encore des pièces

Maintenant que la FW42 a pu prendre une première fois la piste à Barcelone, Williams doit repenser son programme d'essais pour donner la priorité à l'essentiel, en vue du premier Grand Prix de la saison à Melbourne.

Dans une situation "embarrassante", Williams attend encore des pièces

Williams est enfin parvenu à mettre sa nouvelle monoplace en piste ce mercredi à Barcelone, mais l'écurie britannique fait face à un gros retard dans de nombreux domaines. Les deux journées de roulage perdues sont quasiment impossibles à combler, alors que la FW42 n'est arrivée qu'à 4 heures du matin dans le paddock de Barcelone aujourd'hui.

Tandis que la F1 2019 conçue à Grove engrange ses premiers tours de roue aux mains de George Russell, toutes les pièces du puzzle sont encore loin d'être assemblées. "Il y a des pièces qui arrivent plus tard, ce soir, puis nous serons en mesure de réellement nous concentrer sur notre programme aéro demain", précise Claire Williams, directrice adjointe de l'écurie.

Voir aussi :

Voir la FW42 sortir de son garage pour la première fois a évidemment été un "grand soulagement" pour Williams, même si la situation de ces derniers jours n'a rien de reluisant pour l'équipe. "Nous ne sommes pas seulement déçus, c'est embarrassant de ne pas avoir de voiture quand tout le monde a réussi à le faire", confesse Claire Williams. "Particulièrement pour une équipe comme la nôtre, qui a réussi à avoir une voiture pour les essais ces quarante dernières années. Nous ne pouvons que présenter des excuses."

"C'est sous-estimer les choses que de dire que ça a été difficile pour tout le monde", ajoute-t-elle. "Ce n'était pas intentionnel, personne ne veut ça et je ne peux pas exprimer à quel point ça a été dur pour tout le monde dans l'équipe. Voir la voiture sortir du garage était un soulagement palpable."

L'essentiel, rien que l'essentiel

Claire Williams, directrice adjointe de Williams, parle à la presse

Malgré ces déconvenues, liées à des ennuis de production, Williams ne redoute pas l'échéance du premier Grand Prix de la saison et estime avoir suffisamment de temps pour disposer à Melbourne de ses deux monoplaces complètes et de pièces de rechange. Il est néanmoins trop tôt pour évaluer l'incidence qu'auront eu les retards sur le plan sportif.

"Nous avons manqué deux journées d'essais, ce n'est pas idéal, ça représente beaucoup de kilomètres potentiels", déplore Claire Williams. "Mais je ne crois pas que nous connaîtrons tout de suite l'incidence totale de tout ça. Nous faisons clairement tout ce que nous pouvons pour condenser le programme que nous avions afin de maximiser le temps disponible. Nous concentrerons vraiment nos efforts et notre attention sur les domaines les plus importants et essentiels, afin de nous assurer que la monoplace soit dans les meilleures dispositions possibles en Australie."

Le programme d'essais de l'écurie britannique va donc faire l'objet de compromis, avec comme point clé les tests aéro des jours à venir.

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
1/20

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
2/20

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
3/20

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
4/20

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
5/20

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
6/20

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
7/20

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
8/20

Photo de: Joe Portlock / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
9/20

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
10/20

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
11/20

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
12/20

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
13/20

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
14/20

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
15/20

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
16/20

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
17/20

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
18/20

Photo de: Williams F1

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
19/20

Photo de: Williams F1

George Russell, Williams FW42
George Russell, Williams FW42
20/20

Photo de: Williams F1

partages
commentaires
Hamilton : "Ferrari est très, très fort pour le moment"
Article précédent

Hamilton : "Ferrari est très, très fort pour le moment"

Article suivant

Vettel : Les ailerons avant plus larges sont "vraiment laids"

Vettel : Les ailerons avant plus larges sont "vraiment laids"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021