Williams et Massa tournent la page, l'incertitude demeure

Une page s'est tournée dimanche soir à Abu Dhabi, celle d'une carrière de 16 années en Formule 1.

Williams et Massa tournent la page, l'incertitude demeure
Felipe Massa, Williams FW40
Lewis Hamilton, Mercedes-Benz F1 W08 félicite Felipe Massa, Williams et le vainqueur Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 dans le Parc Fermé
Felipe Massa, Williams FW40
Rob Smedley, chef de la performance du véhicule de Williams
Felipe Massa, Williams
Le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le vainqueur Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, et Felipe Massa, Williams
Rob Smedley, chef de la performance du véhicule, Williams, sur le muret des stands
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40 devant Fernando Alonso, McLaren MCL32
Le vainqueur Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08, le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes-Benz F1 W08, Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40

Un an après de premiers adieux, Felipe Massa a cette fois bel et bien disputé son dernier Grand Prix. Professionnel et solide jusqu'au bout, le Brésilien l'a terminé dans les points, avant de quitter une écurie Williams qui l'a accueilli pendant quatre saisons consécutives, après son aventure chez Ferrari.

Une écurie britannique au sein de laquelle l'avait suivi Rob Smedley, son ingénieur de course chez Ferrari et aujourd'hui pilier du management technique à Grove. Celui-ci est d'ailleurs certain d'une chose : Felipe Massa quitte les Grands Prix, mais ne raccrochera pas les gants ni le casque à 36 ans.

"Il n'y a aucun pilote qui soit aimé si universellement. Dans un environnement aussi compétitif, cela montre la personnalité de Felipe", souligne Rob Smedley au micro de Sky Sports. "Cela fera bizarre de venir sur un Grand Prix sans qu'il soit là. Lors des cinq ou six dernières années, c'était sympa de s'asseoir ensemble le vendredi soir quand nos familles nous manquaient, nous étions amis."

"Il continuera la course, il a ça dans le sang. C'est sans aucun doute le bon moment pour qu'il prenne sa retraite, la voiture est loin de ce que nous espérons mais il reste à son meilleur niveau. Il n'a pas eu de chance, il n'a pas tous les points qu'il aurait dû marquer cette saison, il aurait dû gagner en Azerbaïdjan, vraiment. Il manquera à toute l'équipe et à tout le paddock."

Pour Felipe Massa, la boucle est bouclée. Sans doute l'émotion était-elle plus forte il y a deux semaines, à l'heure de faire ses adieux à son public de São Paulo, sur le circuit d'Interlagos. À Yas Marina, c'est pourtant le point final qui a été mis à son histoire en F1.

"C'était un grand plaisir d'être ici pendant 16 ans", lâche le Brésilien. "Je dois dire que la course a été bonne, je me suis battu du début à la fin. J'ai de la chance d'avoir été ici si longtemps, de m'être battu face aux meilleures équipes et aux meilleurs pilotes. Je suis prêt pour l'étape suivante. C'était un grand plaisir, merci beaucoup."

"Beaucoup de choses vont me manquer. Courir au volant des meilleures voitures dans la meilleure catégorie du monde, ça me manquera."

Qui dans le baquet de Massa en 2018 ?

Chez Williams, il est temps de préparer l'après. Felipe Massa parti, il faudra le remplacer, et si Robert Kubica apparaît aujourd'hui comme le grand favori, rien n'est encore officialisé tandis que les tests Pirelli cette semaine seront déterminants.

"De quel côté je penche ? Quelle question !", élude Rob Smedley. "Le processus d'évaluation reste en cours et va se poursuivre cette semaine. C'est dur pour ceux qui attendent que le baquet soit confirmé, mais nous n'avons aucune raison de nous presser. Nous avons le meilleur baquet restant, donc nous avons le luxe de pouvoir attendre."

"Tout pilote doit répondre aux critères de la Super Licence et Robert n'y échappe pas. Il fera deux journées ici, un matin et un après-midi sur deux jours. Nous verrons quel temps au tour il pourra faire le matin sur une piste aux conditions représentatives. J'espère que nous aurons une décision d'ici Noël !"

partages
commentaires
Des concepts aéro pour 2021 ont été présentés aux pilotes
Article précédent

Des concepts aéro pour 2021 ont été présentés aux pilotes

Article suivant

Hamilton et Vettel pas convaincus par le nouveau logo F1

Hamilton et Vettel pas convaincus par le nouveau logo F1
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021