Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
C
GP de Styrie
09 juil.
-
12 juil.
EL1 dans
1 jour
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
8 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
29 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
36 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
50 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
57 jours

Williams : Netflix va montrer "la vérité", "la sueur et les larmes"

partages
commentaires
Williams : Netflix va montrer "la vérité", "la sueur et les larmes"
Par :
27 févr. 2020 à 15:29

Claire Williams est persuadée que la prochaine saison de "Drive to survive" permettra de mieux comprendre les innombrables difficultés rencontrées par son équipe en 2019.

Williams a connu une année noire en 2019, marquée par des difficultés à tous les niveaux et qui avaient émergé dès les essais hivernaux de Barcelone, il y a un an tout juste. À l'époque, l'écurie britannique avait notamment eu toutes les peines du monde à mettre en piste sa monoplace, et elle avait traîné ces retards comme un boulet en ne décollant jamais du fond de grille tout au long du championnat.

Claire Williams a souvent insisté sur la capacité de ses troupes à endurer cette situation difficile, ainsi qu'à la surmonter pour tenter de ressortir la tête de l'eau en 2020. Logiquement, tout n'a pas été dit sur ce qu'a traversé l'écurie de Grove, mais la série de Netflix dédiée à la Formule 1, "Drive to survive" (sortie le 28 février), permettra de mieux se rendre compte de la gravité de la situation. Claire Williams a déjà vu l'épisode consacré à son équipe, et elle estime qu'il reflète fidèlement la réalité.

Lire aussi :

"Je ne veux pas gâcher la surprise, mais l'épisode se passe autour des essais hivernaux de 2019, et je crois que ça nous permet de donner une version des événements que nous n'aurions pas eu l'opportunité de montrer aux gens sans ça", explique la directrice adjointe de l'écurie. "Ça montre vraiment le sang, la sueur et les larmes, la douleur qui se cache réellement derrière une telle situation."

"Parfois, les gens peuvent juste constater une situation et ne pas vraiment la comprendre, puis émettre un jugement. J'espère que cet épisode montre vraiment la vérité en coulisses et à quel point c'était pénible pour nous. De notre point de vue, c'est une formidable opportunité, une excellente base pour montrer de véritables histoires qui se cachent derrière le fait d'avoir deux voitures sur la grille un dimanche après-midi."

Si Claire Williams vante le travail de Netflix, c'est aussi parce que les équipes de tournage ont fait preuve d'un grand professionnalisme, ne perturbant pas davantage l'écurie malgré leur présence dans des moments compliqués.

"On ignore [les caméras]", assure-t-elle. "Ils sont très bons, l'équipe de Netflix est fantastique. Nous travaillons avec eux depuis deux ans maintenant, et il y a toujours eu une attention et une conscience pour savoir où ils étaient et où ils pouvaient aller. Nous avons toujours été une équipe assez ouverte pour partager ce sport formidable avec les gens que nous impliquons, pour montrer ce que c'est qu'être une écurie de Formule 1. Avoir des caméras autour de nous ne nous ennuie pas forcément, parce que nous comprenons l'incidence qu'elles auront à long terme."

Propos recueillis par Luke Smith  

Article suivant
Renault : Ocon "pas trop inquiet" malgré "un petit pas en arrière"

Article précédent

Renault : Ocon "pas trop inquiet" malgré "un petit pas en arrière"

Article suivant

Un problème moteur stoppe Hamilton prématurément à Barcelone

Un problème moteur stoppe Hamilton prématurément à Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams
Tags claire williams
Auteur Basile Davoine