Williams veut de nouveaux investisseurs d'ici "3 ou 4 mois"

Williams veut trouver de nouveaux investisseurs, voire un nouveau propriétaire, pour son écurie de Formule 1 d'ici la fin de l'été.

Williams veut de nouveaux investisseurs d'ici "3 ou 4 mois"

La structure de Grove a annoncé ce vendredi qu'elle entamait une analyse stratégique de ses opérations afin d'attirer un apport financier qui lui assurerait un avenir plus clément en Formule 1. Bien que ce processus formel vienne tout juste de commencer, la directrice d'équipe adjointe Claire Williams déclare que l'écurie ne compte pas attendre longtemps avant de prendre une décision.

Lire aussi :

Lorsque Motorsport.com lui demande quand est-ce qu'elle s'attend à ce que le processus trouve sa conclusion, Williams répond : "Nous n'avons pas établi d'échéance, mais nous voulons le finir dans les trois ou quatre mois à venir. On aime faire les choses rapidement en F1, n'est-ce pas ? Et nous pensons pouvoir accomplir cela dans ce laps de temps."

L'une des options envisagées par l'équipe est un rachat partiel ou complet de l'entreprise. Bien que cela se démarque de la posture adoptée depuis toujours par le fondateur Frank Williams et sa fille Claire, qui préféraient que la famille en garde le contrôle, l'intéressée indique que la donne a changé. "Il ne s'agit pas de la famille Williams ou de vendre Williams. Il s'agit d'essayer d'assurer l'avenir de notre écurie."

"Ce que Frank a toujours fait, c'est s'assurer de donner la priorité à l'équipe, à l'entreprise et à notre personnel. Et c'est ce que nous faisons maintenant. De la même manière, Frank veut toujours être aussi compétitif que possible. Et l'une des principales raisons pour lesquelles nous faisons cela, c'est attirer des investissements au sein de l'équipe, afin de pouvoir tout d'abord capitaliser sur la nouvelle réglementation qui arrive en 2021 et mettre cette équipe dans la meilleure position possible pour avoir du succès. En fin de compte, c'est tout ce qui compte pour nous."

Nicholas Latifi, Williams FW43

Williams a démenti l'idée selon laquelle son appel à investissement était un acte "désespéré" précipité par la situation difficile dans laquelle l'équipe se trouve avant deux saisons en dernière position du classement constructeurs. "Je ne crois pas que ce soit désespéré", a-t-elle assuré. "Je pense qu'il s'agit d'un chose correcte et prudente à faire. Et Williams, en tant que famille, a toujours placé l'équipe de F1 en premier."

"Je pense que la recherche d'investissements extérieurs à ce stade est tout à fait conforme à la philosophie que nous avons toujours eue : protéger l'avenir de notre équipe, protéger les personnes qui travaillent pour nous. Je ne pense pas que cette démarche s'inscrive dans le cadre de ce que vous suggérez. Je pense que c'est la bonne chose à faire."

Lire aussi :

Pour Williams, la mise en place d'un plafond budgétaire l'année prochaine, en plus des changements au niveau de la réglementation technique et de la redistribution des primes pour aider les plus petites structures, fait qu'il s'agit en réalité du meilleur moment possible pour chercher de nouveaux partenaires. "C'est absolument le bon moment, car nous avons l'ambition de ramener cette équipe là où nous voulons tous qu'elle soit, là où elle a été par le passé. Il faut de l'argent. Et nous avons besoin d'un investissement externe pour accomplir ce que nous voulons et pour nous aider à réaliser l'ambition qui est la nôtre en F1."

"La discipline n'a pas été tendre avec nous à cause des différents règlements qui sont entrés en vigueur, et surtout à cause des dépenses. Maintenant, avec ces nouveaux règlements, cela va changer dans une certaine mesure. Pour moi, c'est incroyablement excitant, et je pense que pour notre équipe, c'est incroyablement excitant. Je suis ici aujourd'hui avec une grande confiance dans l'avenir de cette équipe et dans notre capacité à réussir à nouveau dans notre championnat, parce que l'environnement dans lequel nous pouvons concourir est en train de changer."

"Et le fait que nous prenions maintenant la décision d'attirer des investissements exogènes pour nous aider à réaliser tout ce que nous voulons, pour nous aider à mener à bien tous les plans que nous avons mis en place et pour nous faire avancer encore plus loin : c'est absolument le bon moment pour faire cela dans l'Histoire de Williams."

Quand il lui est demandé si l'avenir de la compagnie était en danger en l'absence d'investisseurs, Claire Williams de conclure : "Je suis convaincue que nous trouverons l'investissement dont nous avons besoin."

partages
commentaires
Ferrari à la recherche de la nouvelle star en Asie et en Océanie

Article précédent

Ferrari à la recherche de la nouvelle star en Asie et en Océanie

Article suivant

C'était un 29 mai : le pari perdu de Räikkönen et McLaren

C'était un 29 mai : le pari perdu de Räikkönen et McLaren
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021