Les nouveaux propriétaires de Williams pas liés à Bernie Ecclestone

Alors que des rumeurs sont apparues depuis l'annonce du rachat de Williams, Claire Williams a démenti d'éventuels liens des nouveaux propriétaires de l'écurie avec Bernie Ecclestone.

Les nouveaux propriétaires de Williams pas liés à Bernie Ecclestone

Le fonds d'investissement américain Dorilton Capital a racheté l'écurie Williams et est en plein examen stratégique de l'entreprise afin de déterminer ce qu'il va faire à l'avenir. La firme basée à New York a acquis la structure de Grove pour 152 millions d'euros et ne prévoit pas de délocaliser les opérations de l'écurie.

Les documents qui sont ressortis de la vente ont révélé que l'équipe avait été vendue à une compagnie nommée BCE Limited, un fonds lui-même géré par Dorilton Capital. Cela a conduit à des rumeurs sur la présence possible de Bernard Charles Ecclestone, dit "Bernie", l'ancien PDG du Formula One Group, dans cette opération.

Lire aussi :

Des bruits de couloir battus en brèche par Claire Williams ce vendredi à Spa. "J'ai parlé à M. Ecclestone au début de la semaine, et j'ai demandé si c'était lui qui était derrière tout ça. C'est une blague, d'ailleurs, ce n'est pas le cas. Bernie n'a rien à voir avec notre nouveau propriétaire. Dorilton Capital est complètement indépendant, Bernie n'est pas le nouveau propriétaire de Williams. Je suis dans mon rôle, je suis ici, je fais mon travail, et c'est comme d'habitude."

L'opération a vu Dorilton Capital acheter toutes les parts de Williams, y compris celles de l'actionnaire majoritaire et fondateur de l'équipe Sir Frank Williams, de l'homme d'affaires américain Brad Hollinger et du patron de l'équipe Mercedes F1, Toto Wolff, qui avait conservé une participation de 5% depuis son départ.

Williams a confirmé que Dorilton Capital était un fonds qui dépense l'argent d'une famille pour des investissements, mais a déclaré qu'elle n'avait "aucun commentaire à faire" sur l'identité du bailleur de fonds. "Je ne peux pas entrer dans les détails concernant les personnes derrière Dorilton, cela deviendra plus clair ou nous pourrons le faire dans les semaines et les mois à venir", a ajouté Claire Williams.

Lire aussi :

"Mais ils ont fait preuve d'une grande diligence depuis le début de ce processus. Ils ont participé à ce processus dès le départ. Ils ont passé énormément de temps en coulisses à passer en revue tout ce qu'on peut attendre d'eux pour comprendre notre équipe, mais aussi pour comprendre la discipline. J'ai une confiance absolue dans le fait qu'ils sont les bonnes personnes pour faire avancer cette équipe."

Interrogée sur son avenir à la tête de l'équipe et sur celui de son père, qui en reste le directeur, Williams a répondu qu'il était "encore très tôt" pour se prononcer. "Pour le moment, c'est comme d'habitude. Je suis ici en ma qualité de responsable de l'équipe que j'ai dirigée à Barcelone et lors des courses précédentes, et cela continuera d'être le cas."

partages
commentaires
Le GP de Sakhir aura lieu sur "l'ovale" de Bahreïn

Article précédent

Le GP de Sakhir aura lieu sur "l'ovale" de Bahreïn

Article suivant

EL2 - Verstappen devance un Ricciardo en panne

EL2 - Verstappen devance un Ricciardo en panne
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021