Williams nie être à l'origine de la directive FIA sur les modes moteur

partages
commentaires
Williams nie être à l'origine de la directive FIA sur les modes moteur
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
5 mars 2018 à 15:23

Claire Williams a démenti les rumeurs selon lesquelles son équipe aurait joué un rôle en persuadant la FIA de clarifier sa position sur l'égalité moteur cette saison.

Lance Stroll, Williams FW41
Lance Stroll, Williams FW41
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Lance Stroll, Williams FW41
Détails du monkey seat de la Mercedes-AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Sergey Sirotkin, Williams FW41

Suite à la Directive Technique sur le sujet publiée par Charlie Whiting en janvier, le team principal de Red Bull Racing, Christian Horner, a suggéré que les médias devraient se tourner vers Claire Williams pour trouver le point de départ de la focalisation de la FIA sur l'égalité de l'exploitation des moteurs entre motoristes et clients.

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a depuis écarté l'idée que la FIA aurait pu viser Mercedes ou même que Williams et Force India aient pu militer pour cela auprès de la FIA, et la directrice adjointe de la structure de Grove est allée dans le sens de l'Autrichien.

"Contrairement aux commentaires faits récemment dans la presse, nous réfutons toute suggestion selon laquelle nous avons questionné la parité des unités de puissance fournies par Mercedes-AMG HPP", peut-on lire dans un communiqué.

"Nous avons une confiance absolue dans le fait que les unités de puissance utilisées par Mercedes, Force India et nous-mêmes sont identiques aux niveaux matériel et logiciel. Nous avons une excellente relation professionnelle et personnelle avec Mercedes, et nous nous concentrons fermement sur la poursuite du bon travail que nous avons commencé, alors que nous nous préparons pour le dernier test à Barcelone cette semaine, avant la nouvelle saison."

Pas dans l'intérêt de Williams

Le directeur technique de Williams, Paddy Lowe, a souligné qu'il n'y avait aucune raison que l'équipe pousse pour la parité, parce qu'en théorie cela pourrait aider ses rivaux immédiats à trouver plus de performance venant des unités de puissance.

"Si vous analysez cela, c'est probablement une mauvaise chose pour nous parce que je ne suis pas au courant de la moindre différence que ce mémo puisse faire pour Mercedes", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Cela pourrait affecter d'autres motoristes, auquel cas il va faire progresser certains de nos rivaux potentiels, comme McLaren ou Red Bull, à titre d'exemple. Sur cette base, ça n'aurait sans doute pas été dans notre intérêt de promouvoir cela."

Lowe affirme pour finir que Mercedes préfère que ses clients aient les mêmes spécifications et conditions de fonctionnement, afin d'en apprendre plus avec six monoplaces plutôt que deux. "Mercedes attache une grande valeur à la contribution des équipes clientes dans la génération de données liées à la performance et à la fiabilité du moteur. Donc ils veulent que nous roulions au même niveau."

Prochain article Formule 1
Magnussen : Un Halo "laid, gênant", risqué dans le Raidillon

Article précédent

Magnussen : Un Halo "laid, gênant", risqué dans le Raidillon

Article suivant

Comment les équipes contournent l'interdiction des ailerons soufflés

Comment les équipes contournent l'interdiction des ailerons soufflés
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique , Williams
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités