Williams n'a pas pris les meilleures décisions stratégiques en Chine

partages
commentaires
Williams n'a pas pris les meilleures décisions stratégiques en Chine
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
12 avr. 2017 à 14:00

Le directeur technique de l'écurie Williams F1, Paddy Lowe, admet que la structure britannique n'a pas su prendre les bonnes décisions lors du Grand Prix de Chine, que Felipe Massa a terminé au 14e rang.

Paddy Lowe, Williams Formula 1
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40, devant Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Felipe Massa, Williams FW40, s'arrête au stand
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40, devance Sergio Perez, Force India VJM10, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17 et Esteban Ocon, Force India VJM10 à la sortie des stands
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW40
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, devant Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17, Felipe Massa, Williams FW40, Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12

Malgré un départ depuis la sixième place sur la grille, l'unique Williams rescapée du premier tour a été loin de produire une course suffisamment bonne pour ne serait-ce qu'envisager les points.

Pendant les 56 tours de l'épreuve, Felipe Massa a souffert pour trouver de l'adhérence, que ce soit dans son premier relais en slick tendres ou dans son run suivant en supertendres, au terme duquel il a même dû s'arrêter une troisième et dernière fois pour finir la course sur un dernier train.

"C'était une de ces choses où nous n'avions pas le rythme que nous aurions dû avoir", résume simplement Lowe pour Motorsport.com.

"C'est un élément. En plus de cela, [il y a] toute sorte de décisions qu'avec du recul nous aurions pu faire différemment. Donc, une combinaison de tout. Vraiment pas une bonne journée, mais ce sont des journées desquelles apprendre pour la prochaine fois."

La course du Brésilien a commencé à dérailler lorsqu'il s'est arrêté sous Virtual Safety Car, comme la plupart des pilotes en piste, dont Sebastian Vettel, alors que la bonne décision était plutôt de rester encore en piste.

"Je pense que tous les gens qui se sont arrêtés la première fois ont eu du mal. On gagnait beaucoup de temps en [s'arrêtant sous] Safety Car, plutôt que sous VSC. Et ensuite ces gens ont choisi le tendre par rapport à ceux en supertendres."

"Les gens pensaient qu'ils pourraient aller à la fin avec des tendres, et en fait, personne ne l'ai fait, à part Ericsson. Une autre chose était que nous aurions pu changer de nouveau de pneus quand les voitures sont passées dans la pitlane [sous Safety Car], mais nous ne l'avons pas fait. Mais au-dessus de cela, la voiture n'était pas à son rythme."

Propos recueillis par Adam Cooper

Sondage mondial des fans 2017
Article suivant
Chronique Vandoorne - Une lutte prometteuse face à Williams

Article précédent

Chronique Vandoorne - Une lutte prometteuse face à Williams

Article suivant

Technique - La modification des aubes de déviation sur la Red Bull

Technique - La modification des aubes de déviation sur la Red Bull
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Williams
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités