Williams sera "totalement remboursé" après l'incident de Bakou

Après l'incident avec une plaque d'égout qui a grandement abîmé une Williams FW42 lors des essais libres du Grand Prix d'Azerbaïdjan, les organisateurs de l'épreuve ont annoncé que l'écurie serait "totalement" dédommagée.

Williams sera "totalement remboursé" après l'incident de Bakou

Lors des Essais Libres 1 du GP d'Azerbaïdjan, la Williams de George Russell est passée sur une plaque d'égout qui avait été délogée de son emplacement par la Ferrari de Charles Leclerc. Instantanément, la FW42 a subi de gros dégâts au niveau du fond plat et du châssis mais, par chance, le pilote britannique n'a souffert d'aucune blessure. Le rapatriement de la monoplace endommagée n'avait pas été de tout repos ensuite puisque le bras de la grue installée sur le camion qui l'a ramenée aux stands a percuté une passerelle surplombant la piste, entraînant une fuite d'huile qui s'est répandue sur la carrosserie de la Williams.

Contraint à un changement de châssis et à une impasse sur les EL2 pour Russell, l'écurie dirigée par Claire Williams avait fait part de son mécontentement quant à la situation et évoqué l'hypothèse d'un geste de la part des organisateurs pour compenser les dégâts. Ceci dans la lignée de ce que Sepang avait fait en dédommageant Haas après l'accident de Romain Grosjean au GP de Malaisie 2017. Ce dernier avait été provoqué par une grille d'évacuation qui s'était soulevée et avait crevé un de ses pneus à haute vitesse, là encore en essais libres.

Lire aussi :

Suite à plusieurs réunions qui ont eu lieu durant le week-end azéri, il a été confirmé que Williams toucherait le plus rapidement possible une indemnité d'assurance. Arif Rahimov, promoteur du Grand Prix de Bakou, a déclaré qu'il faisait le maximum pour que le problème se résolve vite et a présenté ses excuses à la structure de Grove.

"Évidemment, c'est de notre faute, nous l'avons reconnu", a déclaré Rahimov à Motorsport.com. "C'est quelque chose qu'en tant que circuit, nous n'aurions pas dû permettre. Nous avons de nouveau vérifié notre assurance et c'est totalement couvert."

"Notre département juridique discute avec celui de Williams et ils seront totalement remboursés. Bien sûr, il n'y a pas de ressentiment, car nous comprenons tous que ça n'aurait jamais dû se produire et que ce n'était assurément pas intentionnel. Nous nous sommes excusés et nous avons aussi envoyé des fleurs pour dire que nous étions vraiment désolés de ce qui s'était passé."

Alors que Haas avait dû attendre quasiment un an pour obtenir une indemnité de la part de Sepang, Rahimov estime que la situation avec Williams sera réglée à plus court terme. "Nous avons mentionné cela auprès de Williams. Nous avons discuté avec la compagnie d'assurance [pour dire] qu'il fallait que cela se fasse le plus rapidement possible, pas dans un an, parce qu'ils ont besoin de cet argent pour l'utiliser cette saison. Nous allons pousser la compagnie d'assurance à traiter rapidement la demande et à payer Williams dès que possible."

Lire aussi :

Les EL1 avaient été définitivement interrompus au bout d'une dizaine de minutes puisqu'après la défaillance constatée d'une attache de cette plaque d'égout, il avait fallu procéder à la vérification de 360 plaques disséminées sur les six kilomètres du tracé urbain. De nouvelles procédures seront d'ailleurs mises en place pour l'année prochaine.

"Nous avons commencé à vérifier toutes les plaques d'égout et toutes les grilles d'évacuation deux fois par jour : une fois le soir après la fin de toutes les compétitions et une fois tôt le matin avant le lever de rideau et avant que les voitures aillent en piste", a par ailleurs expliqué Rahimov. "Nous avons plusieurs équipes qui font le tour du circuit en vérifiant chacune des plus de 300 plaques et grilles, donc nous allons véritablement prendre cela plus au sérieux. Nous allons clairement nous assurer que cela ne se produira plus jamais."

Propos recueillis par Oleg Karpov 

partages
commentaires
La Haas est "sans conteste la pire" F1 2019 au niveau des pneus

Article précédent

La Haas est "sans conteste la pire" F1 2019 au niveau des pneus

Article suivant

Vettel reconnaît qu'il n'est pas à son meilleur niveau

Vettel reconnaît qu'il n'est pas à son meilleur niveau
Charger les commentaires
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021