Williams révèle les causes des accidents de Monaco

À défaut d'avoir été passionnant, le Grand Prix de Monaco a été marqué par quelques gros accidents, dont deux sont à mettre sur le compte de Williams

À défaut d'avoir été passionnant, le Grand Prix de Monaco a été marqué par quelques gros accidents, dont deux sont à mettre sur le compte de Williams.

Dès le premier tour, Nico Hülkenberg a violemment heurté le rail de sécurité à 250 km/h dans le tunnel, entraînant derrière lui un gros nuage de poussière. Plus tard, c'est Rubens Barrichello qui a percuté le rail, dans la montée de Beau Rivage cette fois.

Bien qu'une enquête soit en cours, l'écurie de Grove a déjà pu confirmer que le Brésilien a été victime d'une rupture de suspension arrière tandis que le crash de son coéquipier est imputable à son aileron avant, endommagé au premier virage.

"Rubens a eu une rupture de suspension arrière. Nous avons une bonne idée de la partie qui est suspecte mais pour en être complètement sûrs, nous devons attendre les résultats des essais matériels entrepris à l'usine. Cependant, ce ne sera pas un problème à l'avenir," confie Sam Michael, le directeur technique de Williams.

"Nico a eu une panne de la palette d'embrayage sur la grille. Il a ensuite touché l'arrière de la HRT au premier virage et ça a endommagé les fixations verticales de l'aileron avant. Quand il est entré dans le tunnel, l'aileron avant s'est finalement cassé et il a sous-viré vers le mur."

"Les pièces qui ont cassé en course n'étaient pas des nouveautés et elles sont sur la voiture depuis le début de la saison," a-t-il par ailleurs précisé.

Ces incidents n'empêcheront cependant pas à Williams d'introduire de nouveaux éléments sur la FW32 dès le Grand Prix de Turquie, qui se déroulera dans deux semaines sur le circuit d'Istanbul.

"Bien sûr, nous avons une importante charge de travail pour remplacer les pièces endommagées telles que le diffuseur et les ailerons avant. Cependant, les deux châssis n'ont pas été endommagés, ce qui est positif."

"La FW32 était bonne à Monaco, sûrement une amélioration par rapport à la course précédente, mais nous savons que nous avons encore du travail à faire pour être plus compétitifs."

"Je suis convaincu que notre rythme en course sera en progrès par rapport à Barcelone mais comme toujours, ça dépend beaucoup de la façon dont les équipes progressent également," souligne Michael.

"Mais je peux être confiant que notre développement va dans le bon sens. Nous avons une amélioration prévue pour Istanbul, mais notre première priorité est pour le moment de consolider les réparations sur les deux voitures."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Rubens Barrichello , Nico Hülkenberg
Équipes Williams
Type d'article Actualités