Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Williams et Russell veulent oublier un week-end cauchemardesque

partages
commentaires
Williams et Russell veulent oublier un week-end cauchemardesque
Par :
29 avr. 2019 à 14:45

L'écurie de Grove n'a pas affiché le moindre progrès en termes de performances à Bakou, dans un week-end qui a vu les ennuis se cumuler des deux côtés du garage.

George Russell, Williams Racing FW42, devant Robert Kubica, Williams FW42
George Russell, Williams Racing FW42
Robert Kubica, Williams FW42 au stand
George Russell, Williams Racing FW42
L'accident de Robert Kubica, Williams
George Russell, Williams Racing FW42
George Russell, Williams Racing FW42
Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, et George Russell, Williams Racing FW42

Dans un début de saison qui voit la sinistrose se prolonger, Williams a connu un week-end particulièrement compliqué à Bakou. Dans les circonstances rencontrées en Azerbaïdjan, voir les deux voitures passer sous le drapeau à damier, en 15e et 16e position, est presque un soulagement et il ne fallait sans doute pas en attendre davantage.

Pour George Russell, la semaine avait débuté par un état physique diminué, puisque le Britannique était malade. Tout de même sur pieds pour les premiers essais, le rookie a ensuite fait les frais d'une plaque d'égout mal fixée dès le vendredi matin, qui a fortement amputé son roulage. Lui restera la satisfaction d'avoir à nouveau battu son coéquipier.

Lire aussi :

"C'était aussi bien que possible", résume-t-il. "Nous savions avant ce week-end que ce serait probablement le plus dur pour nous. Il faut ajouter à ça que j'étais vraiment malade depuis la semaine dernière, puis l'histoire de la plaque d'égout qui a totalement ruiné la journée, et le travail acharné de tous les mécaniciens pendant la nuit pour que la voiture soit prête. C'est juste un soulagement que tout ce week-end soit terminé."

Kubica a frôlé la correctionnelle

Les affaires de Williams ne se sont pas arrangées en qualifications, lorsque Robert Kubica a terminé dans le mur en fin de Q1 et donné un peu plus de travail encore à son équipe. Finalement le Polonais a pris le départ depuis la voie des stands avant de mener une course solitaire, et qui ne lui a pas permis pour autant de progresser véritablement sur ses sensations au volant de la FW42.

"J'ai failli me mettre dans le mur à la première zone de freinage. C'était un bon avertissement", confie le Polonais, qui a en effet visité la première échappatoire après son départ de la pitlane devant Kimi Räikkönen et Pierre Gasly.

"Malheureusement, j'ai souffert tout le week-end avec des problèmes au freinage, et avec la pédale de frein qui tirait d'un côté. J'ai reçu ce gros avertissement, qui en quelque sorte m'a un peu réveillé. Puis j'ai essayé d'emmener la voiture au bout. Ce n'était pas facile car je suivais des voitures et durant de nombreux tours, ça ne donne pas confiance du tout. Avec les murs tout près, avec les problèmes que nous avons rencontrés, c'était vraiment loin d'être agréable pour piloter."

Article suivant
McLaren a joué la sécurité avec Norris en fin de course

Article précédent

McLaren a joué la sécurité avec Norris en fin de course

Article suivant

Patrese a retrouvé la Williams FW14 de 1991 à Imola

Patrese a retrouvé la Williams FW14 de 1991 à Imola
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Catégorie Course
Pilotes Robert Kubica , George Russell
Équipes Williams
Auteur Basile Davoine