Williams ne sacrifiera pas 2022 pour refaire son retard

Si la Williams FW43B sera développée tout au long de la saison 2021, l'écurie britannique se concentrera avant tout sur 2022 et l'entrée en vigueur du nouveau Règlement Technique.

Williams ne sacrifiera pas 2022 pour refaire son retard

Pour Williams comme pour les neuf autres écuries qui composent la grille de départ du Championnat du monde de Formule 1, 2021 est une année de transition. En attendant 2022 et l'arrivée du nouveau Règlement Technique censé redistribuer les cartes et favoriser les dépassements sur la piste, Grove dispute sa première saison complète sous son nouvel étendard, celui de Dorilton Capital.

En revanche, si la mission de Jost Capito, nouveau président de l'équipe, est de ramener Williams aux avant-postes, cela ne se fera pas dès 2021. Un seul jeton de développement a été utilisé sur la Williams FW43B, contre deux pour la plupart des écuries. Il ne faudra pas s'attendre à une renaissance de Williams cette saison : d'après Capito, aucun compromis ne sera fait sur la monoplace engagée en 2022 et qui est déjà en phase de développement.

"Comme je l'ai mentionné auparavant, 2021 est une saison de transition et nous nous concentrons vraiment sur 2022", insiste le PDG allemand. "Nous n'allons pas faire de compromis sur la monoplace de 2022 [pour améliorer la Williams FW43B]. Il n'y a pas beaucoup plus de choses que nous pouvons faire sur la monoplace de 2021. Nous allons nous battre tout au long de la saison, nous allons attaquer, nous savons où se situe la voiture et, bien sûr, nous allons poursuivre le développement, ce qui peut être fait sans compromettre notre saison 2022."

Lire aussi :

Au Grand Prix de Bahreïn, première manche de la saison 2021, les Williams de George Russell et Nicholas Latifi ont réalisé de belles performances. Comme ce fut également le cas l'an dernier sur le même tracé, Russell s'est hissé en Q2. Le dimanche, le Britannique est remonté jusqu'au dixième rang avant son arrêt au stand et a rallié l'arrivée en 14e position. Éliminé en Q1, Latifi s'est trouvé nettement plus en retrait tout au long de la course. Le Canadien est notamment parti en tête-à-queue à la sortie du virage 4 et a dû abandonner sur problème mécanique.

partages
commentaires

Voir aussi :

Propos controversés sur Brown et Horner : Wolff s'explique

Article précédent

Propos controversés sur Brown et Horner : Wolff s'explique

Article suivant

Pas de victoire pour Schumacher : regrets éternels chez Mercedes

Pas de victoire pour Schumacher : regrets éternels chez Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nicholas Latifi , George Russell
Équipes Williams
Auteur Aurélien Attard
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021