Williams : "Il faut parfois toucher le fond..."

L'écurie Williams sait qu'elle ne pourra pas se permettre de revivre une saison comme celle qui vient de s'écouler, mais elle veut croire en une opportunité à saisir pour remonter la pente.

Williams : "Il faut parfois toucher le fond..."

En dépit d'avoir bouclé la pire saison de son histoire en Formule 1, avec un seul point marqué et la dixième place au championnat constructeurs, Williams a plusieurs fois insisté sur l'optimisme perçu pour l'avenir. La directrice adjointe de l'écurie a d'ailleurs estimé récemment qu'en réalité, la pire année avait été 2018, la saison passée ne faisant que produire les conséquences de ce raté.

Tout au long des derniers mois, la structure basée à Grove a remué ciel et terre pour réinventer un modèle et se réorganiser, dans l'espoir de redresser la tête et, surtout, de saisir la balle au bond de la nouvelle réglementation en 2021. Il est encore bien trop tôt pour affirmer que Williams s'en sortira, et Claire Williams sait rappeler à quel point l'erreur n'est plus permise, mais elle considère que l'inexorable chute était peut-être un mal pour un bien.

"Ça ne peut pas se reproduire", prévient-elle au micro de Motorsport.com. "Il faut parfois toucher le fond pour savoir quels sont les problèmes, sinon… parfois on traverse juste ces situations et on parvient à atteindre ce que l'on veut de justesse. Mais il faut comprendre ce qui se passe pour s'assurer que l'on n'y parvienne pas uniquement de peu, et il faut avoir un projet ainsi qu'un véritable processus."

Lire aussi :

Il y a un an, Williams a eu toutes les peines du monde à préparer sa monoplace 2019, ce qui s'est traduit par une arrivée incomplète et plus que tardive de la FW42 lors des essais hivernaux puis par des problèmes récurrents avec les pièces de rechange. Cet épisode fait partie des cas qui ont été scrupuleusement analysés en interne pour comprendre les erreurs commises.

"On peut mettre un pansement sur certaines choses, mais si l'on ne souhaite pas les réparer et aller aux racines des problèmes, alors ces derniers vont probablement refaire surface", estime Claire Williams. "Ce que nous avons fait après les essais [hivernaux 2019], c'est la mise en œuvre d'un examen très approfondi pour chaque processus impliqué et responsable de ce résultat. Ce fut un exercice incroyablement utile, car il a exposé toutes les faiblesses que nous avions et il nous a permis de mettre des solutions en place."

"Je dirais que l'équipe y a très bien répondu, car ça peut être assez difficile pour les gens d'être très ouverts et francs dans ces situations, mais nous avons encouragé l'honnêteté. Dans chaque situation comme celle-ci, ça peut toujours être difficile pour les gens de lever la main et d'être franc et ouvert. Mais notre équipe a été incroyablement réceptive au processus que nous lui avons demandé d'effectuer, ce qui nous a permis de mettre en place un paquet de projets afin de corriger les domaines affaiblis qui posaient des problèmes en premier lieu."

"C'est comme tout, ça prend du temps, mais nous avons répondu incroyablement rapidement. Nous avons répondu rapidement et mis en place un certain nombre de mesures pour nous assurer que les domaines concernés ne souffriraient plus du même niveau de problèmes que ce que nous avons connu cette année."

partages
commentaires
Ricciardo veut passer plus de temps avec l'équipe chez Renault

Article précédent

Ricciardo veut passer plus de temps avec l'équipe chez Renault

Article suivant

C'était un 5 janvier : un morse nommé Williams

C'était un 5 janvier : un morse nommé Williams
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021