Willis ne cautionne pas le bannissement des essais privés

Le directeur technique de l’équipe espagnole Hispania Racing, Geoff Willis, a qualifié d’erreur la mesure visant à interdire toute séance d’essais durant la saison

Le directeur technique de l’équipe espagnole Hispania Racing, Geoff Willis, a qualifié d’erreur la mesure visant à interdire toute séance d’essais durant la saison.

Cette déclaration peut de prime abord sembler paradoxale puisque la décision avait été prise en vue de réduire les couts et ainsi avantager les petites écuries.

Cependant, il apparaît que cette interdiction oblige les équipes à dépenser de grosses sommes d’argent dans des technologies de simulation. Geoff Willis aurait donc préféré que l’on fixe des séances d’essais en commun avec toutes les écuries engagées dans la compétition.

"L’erreur, selon moi, c’est qu’alors qu’il fallait mettre un terme aux essais privés illimités, il aurait été préférable de proposer des séances d’essais communes et d’y associer des opérations commerciales," a déclaré Geoff Willis.

Autre déclaration surprenante, Geoff Willis soutient la décision de revenir dès l’année prochaine à la règle des 107 pour cent, obligeant tout pilote à réaliser un chrono ne dépassant pas 107 pour cent du temps le plus rapide en Q1. Cette règle, si elle avait été appliquée cette année, aurait vu l’équipe HRT privée de certaines courses.

Mais Geoff Willis a indiqué "que l’on doit attendre des écuries qu’elles opèrent à un certain niveau, c’est ce que l’on attend de la Formule 1". Il défend même une règle de 105 pour cent tout en admettant que "nous serions dans une position légèrement inconfortable avec les 105 pour cent dans notre situation actuelle".

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Geoff Willis
Type d'article Actualités