Wolff et Abiteboul prennent la défense de Pirelli

partages
commentaires
Wolff et Abiteboul prennent la défense de Pirelli
Par : Benjamin Vinel
11 oct. 2018 à 09:05

Manufacturier unique de la Formule 1 depuis 2011, Pirelli a fait l'objet de nombreuses critiques au fil des dernières années. Injustifiées, selon les directeurs des écuries Mercedes et Renault.

Des pneus qui se dégradent trop à ceux qui ne s'usent pas suffisamment, Pirelli a peiné à trouver la formule magique en Formule 1 alors que les requêtes des instances dirigeantes et des écuries ont fréquemment évolué lors des huit dernières saisons en date.

Lire aussi :

Toto Wolff n'oublie pas le cahier des charges très exigeant qu'a dû respecter le manufacturier italien, dans un contexte où celui-ci fait face à la concurrence de Hankook dans l'appel d'offres pour rester (ou devenir) le fournisseur unique de la Formule 1 de 2020 à 2023 – avec l'arrivée prévue de roues 18" à partir de 2021, au lieu des 13" actuellement utilisées.

"Pirelli est avec nous depuis longtemps en tant que partenaire stable, et on leur a donné la mission impossible de fournir n'importe quelle spécification que nous demandons, qui n'est jamais considérée suffisamment bonne alors qu'ils font le nécessaire", rappelle Wolff. "Mario [Isola, directeur de la compétition chez Pirelli] est resté ferme face aux critiques des équipes. Pirelli est une grande marque et un pilier de la F1. Il faut en tenir compte [pour choisir le manufacturier de pneumatiques]."

Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1 Team, et Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse
Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1 Team, et Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse

"Bien sûr, les équipes n'ont pas leur mot à dire, c'est une décision commerciale et politique qui va être prise par la FOM. Il faut qu'ils étudient les chiffres, les valeurs des marques et l'impact qu'aurait un nouveau fournisseur de pneus par rapport à celui que nous connaissons."

Cyril Abiteboul approuve l'opinion du directeur de Mercedes F1, espérant que le prochain fournisseur bénéficiera de conditions plus favorables.

"Ce qui est vraiment important, c'est de définir ce qui est bien pour la F1, pour les fans, pour le spectacle et pour l'avenir – et de nous y tenir", énumère le Français. "Comme l'a dit Toto, chaque fois que nous avons une requête – et je pense que Pirelli a fait ce qu'on attendait – nous semblons être encore plus mécontents qu'auparavant."

"Il est vraiment important de bien y réfléchir et de donner du temps et de la stabilité à Pirelli ou à quelqu'un d'autre pour développer le bon produit."

Article suivant
Haas appelle à la disparition des drapeaux bleus

Article précédent

Haas appelle à la disparition des drapeaux bleus

Article suivant

La FIA clarifie la règle du double changement de trajectoire

La FIA clarifie la règle du double changement de trajectoire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Benjamin Vinel