Wolff - Après Schumacher et Vettel, l'Allemagne a la "gueule de bois"

Toto Wolff estime que si l'Allemagne peine à s'enthousiasmer pour la Formule 1 et à organiser un Grand Prix viable, c'est en raison d'un certain désintérêt pour la discipline après deux décennies de succès de ses pilotes.

Wolff - Après Schumacher et Vettel, l'Allemagne a la "gueule de bois"
Michael Schumacher, Mercedes AMG F1 dans le parc fermé
Un fan de Michael Schumacher
Podium : le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Michael Schumacher, Mercedes AMG F1 lors d'une photo d'adieux
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Michael Schumacher, Mercedes GP

Après 44 ans sans aucun champion du monde, l'Allemagne a remporté 12 des 23 derniers championnats pilotes, à sept reprises entre 1994 et 2004 avec Michael Schumacher et quatre fois entre 2010 et 2013 avec Sebastian Vettel, Nico Rosberg ayant ajouté une autre couronne cette saison.

Malgré ce succès impressionnant des pilotes d'outre-Rhin, la discipline reine ne semble plus faire autant recette. Le Grand Prix d'Allemagne peine à être simplement organisé par manque de financement et même quand c'est le cas, le public n'est pas forcément au rendez-vous.

Et pour Toto Wolff, le directeur de la seule écurie allemande du plateau, Mercedes, c'est justement l'orgie de victoires qui est à l'origine d'un certain désintérêt.

"Je ne sais pas pourquoi il y a moins d’intérêt pour la discipline, mais j’ai une théorie qui est qu’il y a une gueule de bois après des années de domination de Sebastian et Michael, et les Allemands ont tout gagné."

"Ça vient par cycles et, maintenant, il y a d’autres sports comme le football, qui suscitent un grand intérêt, mais ça pourrait changer à nouveau avec différents pilotes remportant le championnat."

Même si une grande partie de l'équipe à l'étoile est britannique, et même si elle a ses quartiers généraux en Grande-Bretagne, à Brackley et Brixworth, le fait de pouvoir rouler à domicile est un plus indéniable.

"Avoir un Grand Prix d’Allemagne est historique et surtout pour nous chez Mercedes, avec nos usines proches et beaucoup de fans en Allemagne, donc il est important de rouler en Allemagne."

"Il y a deux ans, quand la course n’était pas organisée, nous [Mercedes] avons offert notre soutien à la fois financier et marketing mais ça n’a pas été saisi. Ça n’est pas allé aussi loin la saison suivante, c’est toujours entre les mains du détenteur des droits commerciaux."

partages
commentaires
Sans budget, Marciello abandonne ses rêves de F1

Article précédent

Sans budget, Marciello abandonne ses rêves de F1

Article suivant

Le GP de France sera diffusé en clair

Le GP de France sera diffusé en clair
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021