Wolff confirme des changements radicaux pour 2017

Toto Wolff, patron de Mercedes Motorsport, confirme que les discussions du Groupe Stratégique au sujet du futur règlement F1 applicable en 2017 avancent bien. Celui-ci considère en effet capital de rendre les bolides à nouveau plus impressionnants, et plus rapides.

"Ces deux dernières années, nous avons fortement réduit les appuis aérodynamiques ainsi que la vitesse des voitures," déclare Wolff sur le site officiel de la F1. "Mais il est probablement temps de revoir les choses et de revenir quelque peu en arrière à présent."

"C'est ce que nous sommes en train de faire, nous discutons de règles techniques plus excitantes en vue de 2017. Je l'ai dit et je le confirme, les voitures seront bien plus rapides qu'aujourd'hui. Nous allons replacer les pilotes au cœur de la course. Nous ne voulons plus donner l'impression que la course se joue depuis le muret des stands et qu'elle se gagne uniquement grâce aux ingénieurs."

Pour l'heure, aucune décision n'a encore été entérinée, mais Wolff explique qu'il reste encore plusieurs mois au Groupe Stratégique afin de voter les changements de façon définitive.

"Nous avons en effet jusqu'en février 2016, mais je pense qu'il y a déjà un avis quasi unanime du côté des équipes pour que ces changements radicaux voient le jour dans un an et demi. Nous discutons toujours de voitures plus larges, tout comme les pneus, et cela sera rapidement voté."

La domination de Mercedes n'est pas ennuyeuse

Par ailleurs, l'Autrichien a donné son avis au sujet de la domination actuelle de son équipe. Les Flèches d'Argent raflent tout sur leur passage depuis l'an dernier, et Wolff s'attendait à ce que des critiques surviennent.

"Il y a pire que cela dans la vie, mais oui, je m'attendais à ce que nous soyons critiqués pour cela. Nous l'avions pratiquement prévu. Red Bull a vécu la même chose il y a peu de temps, Ferrari également dans les années 2000."

"Nous ne pouvons pas ignorer cela, il faut prendre les remarques au sérieux, mais notre objectif numéro un reste de gagner, ce n'est évidemment pas négociable."

Et lorsqu'on lui affirme que Red Bull a dominé, mais qu'il y avait souvent une autre équipe pour contester les victoires de Vettel, Toto Wolff rétorque en évoquant Ferrari.

"Est-ce que notre domination peut être ennuyeuse? Je ne le pense pas, non. Songez à Ferrari, au début des années 2000 : ils dominaient sans partage, avec un seul et unique pilote. Michael Schumacher gagnait tout et n'avaient aucune concurrence."

"Or, nous, nous laissons nos pilotes se battre. Que voulez-vous attendre de plus d'une équipe qui désire remporter les deux titres mondiaux? C'est clairement le maximum que nous puissions mettre en œuvre."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags changements, domination, evolution, f1, mercedes, réglement, technique, toto wolff