Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
50 jours
09 mai
Prochain événement dans
68 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
99 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
107 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
124 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
141 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
155 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
183 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
190 jours
12 sept.
Course dans
197 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
211 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
215 jours
10 oct.
Course dans
225 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
240 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
247 jours
07 nov.
Course dans
254 jours

Wolff : Les discussions pour devenir boss de la F1 n'ont jamais été loin

Après l'officialisation de la nomination de Stefano Domenicali au poste de PDG de la Formule 1, Toto Wolff est revenu les discussions qui ont eu lieu pour qu'il devienne lui-même le grand patron de la discipline.

partages
commentaires
Wolff : Les discussions pour devenir boss de la F1 n'ont jamais été loin

Liberty Media a annoncé ce vendredi que l'ancien dirigeant de la Scuderia Ferrari, Stefano Domenicali, deviendrait le prochain PDG de la F1 après le départ de Chase Carey, le 1er janvier 2021. Ce dernier occupera un poste de directeur non exécutif, après quatre années aux manettes puisqu'il a succédé à Bernie Ecclestone en janvier 2017.

Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, a régulièrement été lié à une éventuelle nomination à ce poste ces dernières années, dans le cadre du départ annoncé du dirigeant américain. Quand il lui est demandé, dans le contexte de l'arrivée de Domenicali, s'il a lui-même tenu à occuper ce rôle, l'Autrichien a indiqué que ce n'était pas le cas et que les discussions avec le PDG de Liberty Media, Greg Maffei, n'étaient pas allées très loin.

Lire aussi :

"Non. Je pense que tout le monde sait qu'il y a eu des discussions initiales avec Greg, et que ce n'est jamais allé nulle part. Nous nous entendons bien. Je respecte énormément Greg Maffei pour ce qu'il a accompli."

"Mais j'aime ce que je fais et j'ai découvert que j'aimais tellement le chronomètre, la compétition et la course, que par rapport à ce que je fais aujourd'hui, comme copropriétaire de Mercedes, je dois me pincer chaque jour. En fin de compte, ça n'aurait été nulle part de toute façon, car Ferrari n'aurait pas accepté ça."

La possibilité entrevue d'une arrivée de Wollf à la tête de la F1 avait en effet rapidement soulevé des inquiétudes chez les écuries rivales, et notamment du côté de la Scuderia. Louis Camilleri, le PDG du constructeur italien, a déclaré en décembre dernier que l'arrivée d'un dirigeant clé d'une écurie à la tête du championnat "créerait automatiquement des conflits d'intérêts, qu'ils soient perçus ou non". Les craintes ont été telles qu'un accord a été rapidement mis en place afin d'empêcher toute personne ayant travaillé pour une équipe lors des deux dernières années ne pouvait être engagée par la discipline.

Wolff comprend d'ailleurs tout à fait la position de Ferrari. "C'est OK, c'est leur droit. Je le respecte, absolument. J'aurais probablement pensé la même chose. En fin de compte, la décision aurait peut-être été différente, parce qu'il faut avoir la meilleure personne pour diriger le championnat. Mais je pense qu'ils ont le meilleur gars aujourd'hui. Stefano, c'est tout simplement le meilleur."

Voir aussi :

Ricciardo et Renault engrangent la confiance dans le top 3

Article précédent

Ricciardo et Renault engrangent la confiance dans le top 3

Article suivant

EL3 - Hamilton surprend Bottas, Sainz s'illustre

EL3 - Hamilton surprend Bottas, Sainz s'illustre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes
Auteur Fabien Gaillard
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021