Wolff : "Hamilton a été surpris par la rapidité de Rosberg"

Devant Nico Rosberg en qualifications comme en course à Montréal, Lewis Hamilton a repris l’ascendant sur son équipier pour la première fois depuis quatre courses le week-end dernier

Devant Nico Rosberg en qualifications comme en course à Montréal, Lewis Hamilton a repris l’ascendant sur son équipier pour la première fois depuis quatre courses le week-end dernier.

Sans aucun doute une bouffée d’oxygène pour le Britannique, qui devance toujours l’Allemand au classement du Championnat du Monde mais qui semblait traverser une période de doute.

Selon Toto Wolff, Directeur de l’écurie Mercedes AMG, le Champion du Monde 2008 ne s’attendait peut-être pas à ce que Rosberg soit aussi rapide cette saison.

"Probablement, ou peut-être, il a été surpris par le rythme de Nico", explique Wolff. "Désormais, il [Rosberg] a prouvé qu’il était vraiment rapide, et c’était une surprise pour Lewis. Mais je ne pense pas que ce soit un réel problème. Nous l’avons vu très fort au Canada, et il était en passe de faire la pole position avant de manquer un point de freinage, donc je pense que nous allons voir d’excellentes courses de la part de Lewis. Je n’en ai aucun doute."

L’Autrichien ne pense pas non plus que la différence entre l’environnement de Mercedes AMG et celui de McLaren peut avoir affecté Hamilton, qui est davantage plus libre au sein de l’écurie de Brackley.

"Ici, c’est différent de chez McLaren, et nous essayons de lui donner de la liberté, mais ce n’est pas une raison pour qu’il ne soit pas au niveau de nos attentes. Ses performances sont au niveau de nos attentes. Nico a fait une grande course, pour justifier et montrer qu’il est un super mec et un super pilote, et c’est la meilleure situation pour l’équipe. Les choses finiront par s’équilibrer. Je ne pense pas qu’il y ait de raison pour dire qu’il [Hamilton] a un problème ou qu’il est en difficulté. Il est encore tôt dans la saison pour lui."

Pour le Team Principal, Ross Brawn, l’alternance des performances entre les deux pilotes est logique, et il n’est pas surpris par ces dynamiques qui peuvent s’inverser.

"Vous avez cette dynamique qui fait le yoyo quand vous avez deux pilotes comme les nôtres, qui sont très, très compétitifs et très proches", assure Brawn. "L’un d’eux est à l’aise dans la voiture sur une course, et l’autre ne trouve peut-être pas l’équilibre qu’il veut. C’est suffisant pour faire la différence entre eux."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Toto Wolff
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités