Wolff : La pénalité du clash Hamilton/Albon n'est "pas justifiée"

Toto Wolff estime que la pénalité infligée à Lewis Hamilton suite à l'accrochage avec Alex Albon au GP d'Autriche 2020 n'est "pas justifiée".

Charger le lecteur audio

La fin de course a été marquée par l'accrochage, dans la lutte pour la deuxième place, entre Lewis Hamilton et Alexander Albon. Le Thaïlandais, chaussé de pneus tendres, a tenté de faire l'extérieur au Britannique, en pneus durs, dans le virage 4. À l'intérieur tout du long mais en laissant la place à la Red Bull, le pneu avant gauche de la Mercedes s'est retrouvée sur le chemin du pneu arrière droit de la Red Bull, provoquant le tête-à-queue et la fin des espoirs de victoire d'Albon.

Lire aussi :

Très rapidement, les commissaires se sont prononcés : Hamilton a été pénalité de cinq secondes pour avoir causé la collision. Une décision qui l'a finalement fait passer de la deuxième à la quatrième position, empêchant Mercedes de signer le doublé, Valtteri Bottas ayant dans le même temps empoché la victoire. Interrogé après la course, Toto Wolff le directeur exécutif de Mercedes estime que la sanction de son pilote était excessive.

"Les commissaires sont toujours dans une position difficile pour prendre les bonnes décisions. Je pense qu'aujourd'hui ça a été une mauvaise journée pour Lewis et une mauvaise journée pour l'équipe [sur ce plan-là]. Évidemment, la pénalité de trois places sur la grille [pour non respect des drapeaux jaunes lors des qualifications] qu'il a reçue ce matin après que Red Bull ait déterré un nouvel angle de caméra, il faut faire avec, c'est comme ça."

Lire aussi :

"Ensuite, en course, je dirais clairement que, de mon point de vue, les cinq secondes étaient trop dures. Nous avons regardé la vidéo plusieurs fois désormais. Lewis avait le volant braqué à fond dans le virage. Albon avait quelque chose comme 40% de la piste encore disponible pour prendre le virage. C'est différent du premier tour, où Lewis a dû lever le pied parce qu'Albon l'a poussé [dehors]. Donc, à mon avis, ce n'est pas justifié, mais je comprends la complexité de la tâche, de parvenir aux bonnes décisions. Parfois ça va dans votre sens, parfois non."

partages
commentaires
Vettel "heureux de n'avoir fait qu'un tête-à-queue"
Article précédent

Vettel "heureux de n'avoir fait qu'un tête-à-queue"

Article suivant

Ocon dans les points après avoir "pris une claque" en qualifs

Ocon dans les points après avoir "pris une claque" en qualifs
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021