Wolff - J'ai appelé les Verstappen par "sympathie"

partages
commentaires
Wolff - J'ai appelé les Verstappen par
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Traduit par: Benjamin Vinel
13 nov. 2016 à 12:30

Le coup de téléphone de Toto Wolff à Jos Verstappen au sujet de son fils Max est sur toutes les lèvres du paddock. Wolff affirme n'avoir aucun regret.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing avec son père, Jos Verstappen
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1
Max Verstappen, Red Bull Racing avec son père, Jos Verstappen
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse de la FIA
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12

Toto Wolff affirme avoir donné à Jos Verstappen, qu'il considère comme un ami, des conseils pour son fils dans le but d'améliorer son image dans les médias, et lui a suggéré de venir soutenir Max sur davantage de Grands Prix.

Le directeur de l'écurie Mercedes nie avoir demandé que le jeune Néerlandais ne s'immisce pas dans la lutte pour le titre mondial entre les deux flèches d'argent, alors que Max Verstappen a été impliqué dans un contact avec Nico Rosberg au Mexique. La bataille pour le championnat n'aurait été mentionnée que concernant l'impact qu'elle pourrait avoir sur l'image de Max en cas de nouvel incident.

Cependant, cette conversation a agacé Christian Horner et Helmut Marko, dirigeants de l'écurie Red Bull, qui ont eu le sentiment que Wolff venait interférer dans la gestion de leur équipe.

Lorsqu'il lui est demandé s'il regrette d'avoir passé ce coup de téléphone, l'Autrichien répond : "Aucun regret, j'insiste. Cela fait un moment que je connais cette famille, et je les aime. J'appelle qui je veux. Cette affaire a vraiment pris des proportions démesurées, et je ne sais pas à cause de qui.. Enfin, si !"

"Pour moi, ça ne devrait certainement pas faire l'objet d'articles. J'ai eu une conversation très agréable avec Jos, comme nous en avons eu beaucoup par le passé à ce nombreux sujets, au sujet du pilotage, au sujet des jeunes pilotes, au sujet de tout et de rien, à propos de sa fille, du karting. Je les ai invités à dîner. Alors pourquoi toute cette intox ?"

Une approche différente ?

Toto Wolff en a profité pour détailler les sujets de discussion qu'il a abordés avec Jos Verstappen lors de cet appel, alors qu'il n'avait pas souhaité dévoiler sa conversation privée jusqu'à présent.

"Je vais vous dire ce que j'ai dit", poursuit-il. "Je pense que [Max] est un pilote génial. Il a un talent incroyable. C'est un personnage rafraîchissant, il est spontané, il est intelligent. J'en suis vraiment un très grand fan pour quelqu'un qui n'est pas chez Red Bull."

"Et c'est exactement ce qu'il fallait à la F1. La plupart des éléments positifs qui sont créés autour de la F1 sont liés aux gros titres de la presse, et Max y contribue. Et la dernière chose que je veux, et la dernière chose qu'il fera de toute façon, c'est qu'il change son approche. Et c'est important pour la F1. Je ne lui ai pas dit de s'écarter ou de changer son approche de la course."

La discussion en détail

"J'ai parlé de deux choses avec Jos. Tout d'abord, j'ai eu le sentiment que malheureusement pour Max, certains médias ont évoqué son pilotage de façon négative, ce que j'ai trouvé injustifié. J'ai eu le sentiment qu'il fallait renverser cette situation, d'une façon ou d'une autre. Je ne l'ai fait que par sympathie pour Max et Jos, et rien d'autre. J'ai eu le sentiment que sa présence aux courses était un facteur important. C'est un élément clé de la famille Verstappen depuis 20 ans, depuis le karting."

"C'est pourquoi la présence de Jos était importante pour Max, à mon avis. Et c'était mon opinion personnelle, pas en tant que représentant de Mercedes, cela faisait simplement partie d'une conversation personnelle que j'avais régulièrement avec lui. Et il le reconnaît."

"La deuxième raison, c'est qu'à trois courses de la fin, si un accident arrivait à Lewis ou à Nico, cela rendrait la couverture des médias encore plus négative, et je pense que cela peut être évité. Il faut juste prendre en compte que pour Max, ce n'est pas aussi important que pour les deux autres. Nous avons la chance d'être dans cette position où peu importe qui gagne, ce sera un pilote Mercedes. Je l'ai donc fait par sympathie pour Max."

"Ce n'était pas censé être un conseil à Max, c'était juste la discussion de deux passionnés de sport automobile, une discussion privée, qui a été traînée en public."

Lorsqu'il lui est demandé s'il en a discuté avec Horner ou Marko, Wolff répond : "J'ai attrapé Helmut ce matin et j'ai discuté avec lui. C'est comme ça. La rivalité entre les équipes et les personnes ne va pas changer, ça en fait partie, et ce n'est pas important non plus."

 

Artwork Red Bull RB12 2016, première victoire de Max Verstappen
Artwork Red Bull RB12 2016, première victoire de Max Verstappen

 

Article suivant
Alonso - "On devrait payer les gens pour regarder les voitures passer"

Article précédent

Alonso - "On devrait payer les gens pour regarder les voitures passer"

Article suivant

Palmer - Magnussen fait une erreur en quittant Renault

Palmer - Magnussen fait une erreur en quittant Renault
Charger les commentaires