Wolff - La tactique de Hamilton "me serait venue à l'esprit"

Après une fin de course tendue dans le garage Mercedes, Toto Wolff est revenu sur le choix tactique de Lewis Hamilton, ne lui jetant pas la pierre mais rappelant la philosophie de son équipe et se satisfaisant du résultat final de son écurie.

Même s'il assurait ne pas vouloir mettre en place cette stratégie avant la course, Hamilton a bien tenté de ralentir le rythme pour mettre Nico Rosberg en difficulté en fin d'épreuve. 

Une situation qui pouvait, potentiellement, mettre en jeu la victoire selon Mercedes face au retour de Sebastian Vettel et Max Verstappen mais qui a finalement accouché d'une fin de course spectaculaire et d'un nouveau doublé Mercedes.

"C'était une situation schizophrénique !", reconnaît Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, pour Sky Sports. "Il y a le directeur d'équipe, qui a des règles auxquelles tout le monde doit obéir, et c'est ce qui a fait de nous qui nous sommes. Ensuite il y a le compétiteur en moi et je me demandais ce que j'aurais fait à sa place. Il avait deux situations : la première, s'envoler et montrer qu'il est le meilleur pilote de course et que ça aurait pu être sa saison. Ou il pouvait ralentir [Nico], et c'est ce qu'il a choisi de faire. J'ai un peu deux états d'esprit."

"C'est ce que je veux dire en tant que pilote, cela me serait venu à l'esprit et d'autres y ont pensé aussi. Christian [Horner] a eu la même idée avant le week-end, il a suivi le conseil de Christian, donc il veut peut-être piloter pour lui ! Vous voyez, je passe d'un camp à l'autre [dans mon esprit]. Nico est resté très cool sous la pression, peut-être qu'il aurait aussi pu tenter un dépassement, une autre façon de jouer. C'est difficile d'avoir des solutions à chaque situation."

L'intervention du muret des stands

Interrogé sur l'intervention du muret des stands Mercedes, qui a notamment vu Peter Bonnington l'ingénieur course de Hamilton et Paddy Lowe, le directeur exécutif technique, demander au Britannique de hausser le rythme, il déclare : "Nous pourrions les laisser faire et avoir moins de règles, mais en conséquence, nous gagnerions moins de courses et nous perdrions des championnats."

"Nous nous sommes tenus à la philosophie de ne pas interférer tant que nous pouvons garantir la victoire, et là, il a eu une situation ici où nous avons calculé que nous perdrions la course, parce que [Lewis] allait de plus en plus lentement. C'est à ce moment que nous avons décidé d'intervenir, il a décidé de l'ignorer."

"Il y a juste une chose : cela crée-t-il un précédent pour l'avenir ? C'est ce que nous devons évaluer, mais au fond, nous devons être heureux. Dix-neuf victoires et un nouveau champion du monde, un grand esprit au sein de l'équipe."

Maintenant, cap vers les célébrations de cette nouvelle saison exceptionnelle et surtout, vers la saison 2017 et sa révolution technique qui pourrait rebattre les cartes en défaveur de la marque à l'étoile. "Nous adorons le défi de 2017. Nous n'aimions pas cette réglementation au début, quand elle a été décidée, mais cela fait longtemps que nous développons la voiture pour l'an prochain et nous pensons que ce sera passionnant."

T-shirt Mercedes AMG Petronas "44" Lewis Hamilton blanc
T-shirt Mercedes AMG Petronas "44" Lewis Hamilton blanc, sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Sous-évènement Course
Circuit Yas Marina Circuit
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Réactions
Tags yas marina