Wolff : Ce que Mercedes a accompli ne voudra rien dire en 2021

Toto Wolff a déclaré que les succès records de Mercedes depuis 2014 ne donnaient à son écurie "aucun avantage" face aux défis qui vont se présenter en 2021.

Wolff : Ce que Mercedes a accompli ne voudra rien dire en 2021

Cette saison, Mercedes est devenue la toute première écurie de Formule 1 à remporter six titres pilotes et constructeurs consécutivement, faisant encore mieux que Ferrari au début des années 2000 qui avait glané cinq couronnes chez les pilotes. La marque allemande a réussi cela en dépit de deux changements réglementaires depuis 2014 : le premier, le plus important, en 2017 et le second en 2019. Cependant en 2021, saison qui marquera une révolution au moins technique dans la discipline reine, l'Étoile va faire face à un test important.

"2021 va être un challenge totalement nouveau parce que les règles vont être bouleversées", a déclaré Toto Wolff, directeur exécutif de la marque. "Ce qui [existe] aujourd'hui en termes d'aéro n'existera plus en 2021. Et je crois qu'il s'agit d'une opportunité, en tant qu'équipe, de faire du bon travail et de prouver que nous pouvons vivre un changement réglementaire et ressortir devant, comme nous l'avons fait par le passé. Mais, clairement, il n'y a pas le sentiment que cela est un dû. Les records de la saison qui vient de s'écouler ne nous donnent aucun avantage pour les futures saisons. C'est quelque chose de très exaltant pour nous et, personnellement, je suis vraiment impatient d'être en 2021."

Lire aussi :

En menant Mercedes vers de tels succès, Wolff est forcément entré dans le panthéon des dirigeants historiques de la F1. Et, en attendant les défis de 2021, l'Autrichien espère trouver une source de motivation en 2020, dernière année de la réglementation actuelle mais aussi durant laquelle les projets vont devoir évoluer en parallèle.

"Chaque année depuis 2014, nous avons essayé de fixer des objectifs qui nous motivent vraiment. Et, en 2019, l'objectif principal était de signer un sixième doublé consécutif au niveau des championnats, ce qui n'avait jamais été fait avant en Formule 1, et n'a selon nos connaissances jamais été fait auparavant dans aucun autre sport au niveau d'un Championnat du monde. Donc c'est l'objectif qui nous a vraiment fait avancer. Aussi, les journées difficiles nous ont aidés à pousser lors des week-ends qui ne se sont pas passés comme prévu. C'est quelque chose qui nous a vraiment donné de l'énergie pendant toute l'année."

Wolff s'est dit impressionné par la manière dont Mercedes a réagi à ces mauvais jours. "Vous pouvez vraiment sentir la différence dans l'état d'esprit au sein de l'usine après un mauvais week-end, ou un bon week-end. Mais la chose surprenante, c'est que je ressens une grande effervescence dans les usines après les week-ends difficiles. Ce sont les jours où nous échouons qui nous font ressentir que nous devons faire encore plus d'efforts et travailler intelligemment. J'apprécie revenir le lundi et de ne rien laisser au hasard, de découvrir nos faiblesses, et finalement de nous relever à nouveau."

partages
commentaires
Head : Réduire les libertés techniques pour 2021 était nécessaire

Article précédent

Head : Réduire les libertés techniques pour 2021 était nécessaire

Article suivant

Leclerc prolongé chez Ferrari jusqu'en 2024

Leclerc prolongé chez Ferrari jusqu'en 2024
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021