Wolff déplore un résultat "pas génial" pour Mercedes

Le directeur de l'écurie allemande semble hésiter entre la satisfaction d'avoir limité les dégâts et le manque de performance des Flèches d'Argent sur l'ensemble du week-end par rapport aux Ferrari.

Après sa désillusion de Melbourne, Mercedes a une nouvelle fois baissé pavillon face à Ferrari à Bahreïn. L'écurie allemande a pourtant semblé appliquer la meilleure stratégie, mais Sebastian Vettel a bien résisté en fin de course au retour de Valtteri Bottas. L'abandon de Kimi Räikkönen avait mis son coéquipier dos au mur face aux deux flèches d'argent, mais il n'a pas flanché. 

"Attaquions-nous suffisamment avec Valtteri en milieu de course ? Probablement pas", admet au micro de Sky Sports Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes. "Mais nous ne savions pas dans quelle mesure les mediums allaient durer. Nous pouvons nous satisfaire d'être deuxième et troisième, après la journée d'hier. Il était clair que nous voulions faire un arrêt avec Lewis. Alonso a été le premier à passer les mediums et ça marchait étrangement bien, donc nous avons tenté avec Valtteri."

"Il a fini deuxième, je ne suis pas sûr qu'il soit ravi. Quand il suffit d'un tour de plus... Nous devons rester humbles. Nous n'étions pas compétitifs vendredi ni samedi, finir deuxième et troisième quand les Red Bull et Kimi abandonnent... ce n'est pas génial."

Ce Grand Prix a en effet tourné au duel suite au cataclysme dont a été victime Red Bull en perdant ses deux voitures quasiment d'entrée de jeu. "Ils se seraient battus avec Ferrari et nous, c'est clair à 100% à mon avis", prévient Toto Wolff, mettant l'accent sur le travail à effectuer dans les rangs de l'équipe de Brackley. "Aujourd'hui, il y avait deux voitures et demie qui interagissaient ensemble ; la prochaine fois, ce pourrait être six. Nous n'aimons pas la chaleur. La surface de cette piste n'est pas géniale pour nous. Nous serons plus forts en Chine, espérons-le."

Avec ce double podium, Mercedes limite la casse au championnat constructeurs, avec un retard de dix longueurs sur Ferrari après deux Grands Prix. Parti neuvième, Lewis Hamilton a pu remonter jusqu'au troisième rang, malgré un départ plutôt chaotique pour lequel Wolff ne tient toutefois pas rigueur à Max Verstappen : "C'est un incident de course. Max a plongé à l'intérieur, il a été un peu agressif, mais tout le monde l'aurait été à sa place." 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Sous-évènement Course
Circuit Bahrain International Circuit
Pilotes Lewis Hamilton , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Type d'article Réactions
Tags sakhir, toto wolff