Wolff répond à Bottas : Non, Mercedes ne "dormait" pas

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a déclaré que les informations glanées suite à l'arrêt de Valtteri Bottas avaient permis à l'équipe d'en apprendre plus sur la tenue des pneus et d'allonger le second relais de Lewis Hamilton lors du GP du 70e Anniversaire.

Wolff répond à Bottas : Non, Mercedes ne "dormait" pas

En tant que pilote Mercedes le mieux placé, Valtteri Bottas a eu la priorité au moment des arrêts au stand. Un avantage théorique quand la dégradation pneumatique est importante comme ce fut le cas ce dimanche lors du GP du 70e Anniversaire.

Le Finlandais s'est arrêté après 16 tours en mediums puis au 32e passage pour monter un nouveau train de durs, répondant alors au passage au stand de Max Verstappen juste devant lui. Lewis Hamilton, distancé au troisième rang, a lui eu l'opportunité d'allonger ce second relais sur les pneus durs, de sorte à pouvoir bénéficier de pneus plus frais dans les ultimes tours de course et prendre la seconde position à Bottas. Cette pratique est la norme chez Mercedes qui offre toujours au pilote le moins bien placé la chance d'allonger son relais s'il le souhaite.

Lire aussi :

Au sortir de la course, le pilote au #77, qui perd encore des points précieux au championnat sur Hamilton et voit désormais Verstappen, le vainqueur du jour, lui passer devant, a quelque peu tancé le choix de son écurie. 

"Très frustrant évidemment, partir de la pole et finir troisième n'est pas idéal. Je pense qu'en tant qu'équipe, nous dormions à un moment, lorsque Max a réussi à nous dépasser, et ma stratégie a été loin, loin d'être optimale. Nous avons donc beaucoup à apprendre de cette journée."

"Il y avait une chance de rester avec Max, mais dès que j'ai commencé à pousser vers la fin, les pneus sont tombés en morceaux. Il y avait des cloques sur les pneus aujourd'hui, et il semble que Red Bull n'en avait pas, donc ils avaient clairement une longueur d'avance là-dessus."

Nous avons vu qu'il restait beaucoup de gomme et nous avons prolongé le relais de Lewis.

Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes

Une vision des choses à laquelle Toto Wolff a répondu. "Je viens de parler à Valtteri. Je ne pense pas que nous étions en train de dormir, mais j'accepte son point de vue. Je pense que nous avions une voiture plus lente aujourd'hui [que Red Bull], et nous l'admettons."

"Son point de vue était que nous aurions dû faire le contraire de Max. En fait, cela n'aurait rien changé, parce que Max serait ressorti avec des pneus neufs, et nous aurions continué avec des pneus qui n'étaient plus dans le meilleur état. Il s'est juste arrêté devant nous. Je ne sais donc pas ce que nous aurions pu faire de mieux."

"Il est évident qu'il n'est pas heureux d'être en P2 et que Lewis soit en P3, mais c'est ce que nous avons appris quand nous avons changé les pneus de Valtteri, nous avons vu qu'il restait beaucoup de gomme et nous avons prolongé le relais de Lewis, même s'il y avait de grosses vibrations mais beaucoup de gomme."

"Par conséquent, il était de plus en plus rapide à mesure que la gomme diminuait, et c'est pourquoi nous avons pu prolonger le relais, et finalement Lewis a dépassé Valtteri. Il est clair qu'il n'est pas heureux, et je respecte totalement cela. Aucun d'entre nous n'est heureux aujourd'hui du résultat."

partages
commentaires
Binotto : Le tête-à-queue de Vettel, plus coûteux que la stratégie

Article précédent

Binotto : Le tête-à-queue de Vettel, plus coûteux que la stratégie

Article suivant

Ferrari ouvert à un changement de châssis pour Sebastian Vettel

Ferrari ouvert à un changement de châssis pour Sebastian Vettel
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021