WSS - Une première Marseillaise grâce à Jules Cluzel !

Il était le grand favori et il n'a pas déçu

WSS - Une première Marseillaise grâce à Jules Cluzel !

Il était le grand favori et il n'a pas déçu. Déjà victorieux l'an dernier à Phillip Island, Jules Cluzel (MV Agusta Reparto Corse) remporte une nouvelle fois la première manche du Championnat du Monde Supersport sur le circuit australien, au terme d'une course dont il a bouclé chaque tour en tête.

Si le meilleur départ a été l'oeuvre de Kenan Sofuoglu (Kawasaki Puccetti Racing), le poleman Jules Cluzel n'a pas joué les spectateurs : avant la fin du premier tour il avait repris la première place. Après un court passage de Ratthapark Wilairot (CORE Motorsport Thailand) aux commandes dans la boucle suivante, le Français n'a plus cédé le statut de leader jusqu'au drapeau à damier.

La menace la plus inquiétante aura été celle de son coéquipier Lorenzo Zanetti, revenu au contact à l'entame du dernier tiers de la course. Mais un pneu très usé et des vibrations peu rassurantes en provenance du train arrière ont rapidement convaincu l'Italien de se contenter de la deuxième place, tandis que Cluzel brillait par sa maîtrise.

"Je suis super content ! Hier j'ai dit que le plus important pour moi était de finir la course : c'est ce que j'ai fait et, en plus, mon coéquipier et moi signons un doublé !" s'est félicité Jules Cluzel, deuxième du championnat en 2012 et 2014. "Mon objectif c'est d'être Champion du Monde. Gagner des courses je l'ai déjà fait par le passé, maintenant je veux c'est le championnat que je veux gagner."

La bagarre pour la troisième place s'est avérée bien plus ouverte, allant jusqu'à opposer cinq pilotes : Ratthapark Wilairot, Gino Rea, Kyle Smith, Lucas Mahias et Kenan Sofuoglu. Triple Champion du Monde de la discipline, ce dernier a perdu tout espoir à l'entame du sixième tour, une excursion hors-piste le reléguant au dix-neuvième rang. Revenu très fort, il termine finalement à la sixième place avec des chronos si percutants en fin de course qu'ils lui font regretter à juste titre sa mésaventure.

Lucas Mahias (Kawasaki Intermoto Ponyexpres) est lui aussi sorti bien malgré lui de ce groupe de poursuivants, victime d'un pneu anormalement usé sur l'angle. Déjà été en proie à des soucis techniques lors des qualifications, le Français a de quoi être déçu, contraint d'abandonner alors qu'il a montré toute l'étendue de son potentiel dans cette bagarre musclée.

Très en verve dans les premiers instants de la course, Ratthapark Wilairot n'a pas trouvé d'ouverture pour rester impliqué jusqu'au bout dans cette lutte pour la troisième marche du podium. Il signe cependant une belle cinquième place, son deuxième meilleur résultat dans ce championnat.

La bataille pour la troisième place a donc tourné au duel britannique et c'est au coude à coude que Gino Rea (CIA Landlords Insurance Honda) et Kyle Smith (Pata Honda) se sont départagés. Si Smith avait pris l'avantage sur Rea dans un freinage très retardé à l'entame du dernier tour, c'est bien au plus expérimenté qu'est revenu le dernier mot, Rea s'imposant pour trois petit centièmes. Après trois saisons en Moto2, il s'agit de son premier podium en Supersport depuis 2010, le premier également à Phillip Island.

Prochain rendez-vous dans un mois en Thaïlande. Ratthapark Wilairot aura une carte à jouer à domicile, sur le tout nouveau Chang International Circuit de Buriram !

MEILLEUR TOUR : Kenan Sofuoglu, 1'33.409 (7e tour)

TOP 5 DU CHAMPIONNAT :
1. Jules Cluzel : 25 points
2. Lorenzo Zanetti : 20 points
3. Gino Rea : 16 points
4. Kyle Smith : 13 points
5. Ratthapark Wilairot : 11 points

partages
commentaires
Un accident "étrange" pour Alonso, héliporté à l'hôpital
Article précédent

Un accident "étrange" pour Alonso, héliporté à l'hôpital

Article suivant

Daytona, la mecque de la NASCAR

Daytona, la mecque de la NASCAR
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021