Zanardi dans un état "stable", toujours "grave"

Un nouveau bulletin d'informations publié par l'hôpital de Sienne sur l'état d'Alex Zanardi indique que les "paramètres hémodynamiques et métaboliques [sont] stables" mais que le "cadre neurologique [reste] grave".

Zanardi dans un état "stable", toujours "grave"

Après avoir violemment percuté un camion alors qu'il roulait sur son handbike dans le cadre d'une manifestation sportive non compétitive, Alex Zanardi a été transféré à l’hôpital de Sienne dans un état "très grave", avec de multiples blessures à la tête. Il a subi une "délicate" opération de neurochirurgie de trois heures dans la soirée.

Ce samedi matin, l’hôpital a publié un bref communiqué donnant quelques informations sur l'état de l'Italien, plusieurs heures après la fin de son opération aux alentours de 22h et son placement en soins intensifs. 

"Au sujet des conditions cliniques de l'athlète Alex Zanardi, admis à 18h le 19 juin dans un état très grave à la polyclinique Santa Maria alle Scotte à la suite d'un accident de la route survenu dans la province de Sienne, la direction sanitaire de l'Aou Senese informe que le patient, soumis à une intervention neurochirurgicale délicate dans la soirée du 19 juin, et par la suite transféré en soins intensifs, affiche des paramètres hémodynamiques et métaboliques stables. Il est intubé et placé sous respirateur artificiel, son cadre neurologique restant grave."

Lors d'un point-presse dans la matinée, Giuseppe Oliveri, directeur neurochirurgie de l’hôpital, a expliqué : "Pour le moment les conditions sont graves mais stables. Quand il est arrivé chez nous il présentait un trauma crano-facial important, avec un enfoncement facial et une fracture enfoncée des os frontaux. Il a été opéré pour [améliorer] la situation pour le moment."

"Les données sont bonnes pour l'instant, bien entendu il ne peut pas encore être évalué d’un point de vue neurologique, mais les données sont bonnes [dans une] situation qui est très grave. Je le soigne parce qu’il vaut la peine qu’on le soigne. Être optimiste ne sert à rien. Il faut juste le soigner. Cela a été une intervention comme elles sont fréquentes dans notre métier."

Quand la question de savoir si ces blessures allaient laisser à Zanardi des séquelles irrémédiables, il a répondu : "Cela n’a pas de sens de faire ces hypothèses pour le moment. J’ai parlé avec sa femme et ce que je retiens c’est que c’est un malade qui vaut la peine d’être soigné et qui doit être soigné. De là à dire ce que sera le pronostic demain, dans une semaine ou 15 jours, je ne sais pas mais je suis convaincu que cela vaut la peine de le soigner."

partages
commentaires
Les pilotes de F1 recevront les mêmes sélections de pneus en 2020
Article précédent

Les pilotes de F1 recevront les mêmes sélections de pneus en 2020

Article suivant

Pas plus de 40 personnes par équipe sur la grille en 2020

Pas plus de 40 personnes par équipe sur la grille en 2020
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021