Zandvoort garde des données secrètes pour surprendre les écuries

Dans le but de créer le plus d'incertitude possible, les promoteurs du circuit de Zandvoort ont décidé de ne pas transmettre toutes les données du tracé aux écuries de Formule 1.

Zandvoort garde des données secrètes pour surprendre les écuries

La piste néerlandaise est actuellement en travaux avant le grand retour du Grand Prix des Pays-Bas au calendrier, en mai prochain, et tout est fait pour que la découverte soit totale. Des données ont été fournies à Pirelli pour parfaire les choix pneumatiques, notamment avec la contrainte du banking situé dans le dernier virage, mais elles sont en revanche réduites à leur plus simple expression pour les équipes. La société Dromo, chargée de la rénovation du tracé, garde donc secrètes les informations les plus utiles et issues de ses simulations.

Lire aussi :

"Toutes les écuries de F1 modernes travaillent scientifiquement", rappelle à Motorsport.com Jan Lammers, directeur sportif du circuit de Zandvoort. "Si [Dromo] leur fait parvenir toutes les données, ils les entreront dans leurs programmes de simulateur en un rien de temps. C'est exactement ce que nous ne voulons pas qu'il arrive. Donc ce qui leur est donné est très limité. Nous voulons que les pilotes prennent la piste en essais libres le vendredi pour trouver les meilleurs réglages. C'est un peu old school et ça rend probablement le week-end un peu imprévisible."

"Ce sera un peu un challenge pour eux. [Dromo] ne veut absolument pas qu'ils aient trop d'informations en amont qui leur permettraient de faire énormément de travail préparatoire au simulateur. En gros, il veut que les équipes découvrent tout lors des séances d'essais libres le vendredi. Ça pourrait rendre le week-end un peu plus passionnant."

Le virage Luyendyk, où le banking sera deux fois plus incliné qu'à Indianapolis

Le virage Luyendyk, où le banking sera deux fois plus incliné qu'à Indianapolis.

Outre le caractère incertain qui pourrait être renforcé, cette décision devrait également garantir une activité intense en piste le vendredi. "Habituellement, les écuries de F1 sont un peu prudentes pendant les essais du vendredi, afin d'économiser des pneus pour le reste du week-end", fait remarquer Jan Lammers. "Mais je pense que les pilotes feront plus de tours le vendredi que lors de la course le dimanche en raison de ce nouveau circuit. Tout le monde sera en piste tôt en EL1. Ils devront tirer le meilleur des séances du vendredi pour réunir des informations quant au meilleur set-up possible pour le samedi et le dimanche."

Alors que les travaux se poursuivent sur le circuit de Zandvoort et que le banking a pris forme, ce dernier s'avère déjà impressionnant selon les organisateurs. "Le virage Luyendyk sera un peu plus spectaculaire que ce que nous pensions", promet Lammers. "C'est parce que ce virage sera deux mètres plus élevé qu'auparavant. Cela veut dire que les pilotes redescendront un peu lorsqu'ils s'engageront dans la ligne droite principale. Ces différences de niveau rendent les choses encore meilleures pour les pilotes de Formule 1."

Propos recueillis par Ronald Vording  

Découvrez les travaux du banking en vidéo

partages
commentaires
Marko n'a pas de regret avec Sainz : "Ce n'est pas Verstappen"

Article précédent

Marko n'a pas de regret avec Sainz : "Ce n'est pas Verstappen"

Article suivant

Alonso n'est plus ambassadeur de McLaren

Alonso n'est plus ambassadeur de McLaren
Charger les commentaires
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021