Zandvoort étudie la possibilité d'un retour en F1

Après avoir accueilli la Formule 1 entre 1952 et 1985, le circuit de Zandvoort pourrait retrouver la discipline reine. C’est en tout cas le sens de l’étude lancée par le conseil municipal de la ville.

Zandvoort étudie la possibilité d'un retour en F1
Les stands à Zandvoort
Graham Hill, Richie Ginther, Jim Clark, Dan Gurney
Mario Andretti devant Ronnie Peterson
Gilles Villeneuve double Alan Jones à l'extérieur de la spectaculaire courbe Tarzan, à Zandvoort
Antonio Giovinazzi, Jagonya Ayam with Carlin Dallara Volkswagen
#85 HTP Motorsport Mercedes SLS AMG GT3: Sergei Afanasiev, Stef Dusseldorp
La course
Départ
Spectateurs dans les Dunes
#5 Farnbacher Racing Porsche 911 GT3 R: Mario Farnbacher, Nathan Morcom
Plage de Zetvoort
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso

La dernière édition du Grand Prix des Pays-Bas à Zandvoort a eu lieu le 25 août 1985. Malgré cela, le circuit néerlandais fait encore partie des dix tracés ayant accueilli le plus de courses dans l’Histoire de la F1 avec 30 éditions, à égalité avec le Hungaroring.

Situé entre les dunes de sable, près de la ville de Zandvoort, et à quelques encablures de la mer du Nord, cette piste appréciée des pilotes et des observateurs se faisait notamment remarquer par son célèbre virage 'Tarzan', une épingle rapide avec une inclinaison naturelle à la fin de la ligne droite des stands, qui offrait des possibilités de dépassement importantes et des trajectoires multiples.

Zandvoort a aussi été le théâtre d’évènements tragiques en Formule 1 avec les décès de Piers Courage en 1970 et de Roger Williamson en 1973.

Entre 1985 et 2001, le circuit a changé. D’un tracé original de 4,2 km environ, il est passé en 1989 à 2,5 km pour revenir, à la fin des années 1990 et au début des années 2000, à une piste longue de 4,3 km, disposant de 13 virages et accueillant des épreuves comme le DTM, l’A1GP ou encore les Masters de Formule 3.

Une étude en 2016

Actuellement, le Circuit Park Zandvoort est, dans la dernière version du document qui recense les circuits agréés par la FIA, au Grade 2. Cela l’empêche d’organiser l'accueil de la Formule 1, que ce soit dans le cadre de simples essais privés (pour lesquels il faut obtenir le Grade 1T) ou, bien sûr, de Grands Prix (pour lesquels il faut le Grade 1).

Pour passer au Grade 1, des travaux importants seront nécessaires. Et c’est justement ce qui est envisagé par la direction du circuit et la ville néerlandaise : "Le conseil municipal de Zandvoort a décidé qu’il devrait y avoir un rapport officiel pour étudier les possibilités d’un éventuel retour de Zandvoort en F1," a indiqué Eric Weijers, PDG du circuit, au site F1Web.it.

"L’étude devrait se concentrer sur tous les investissements structurels qui devraient être effectués en plus des coûts d’organisation d’un Grand Prix. Cette étude aura lieu cette année."

50% du tracé originel

Pour Weijers, le coût de ces investissements, s'ils sont décidés, ne pourra pas être entièrement supporté par les propriétaires du tracé : "Ça devrait être fait par la ville de Zandvoort ou le gouvernement néerlandais. Il est impossible pour une compagnie privée comme la nôtre d’investir dans l’infrastructure des circuits et l’organisation d’un GP de F1 sans le soutien financier du gouvernement."

Bien entendu, si un tel retour prenait forme, le tracé serait différent de celui déjà parcouru par les Formule 1 entre 1952 et 1985 : "50% de notre piste est comme le tracé originel, de la ligne de départ/arrivée jusqu’à la section ‘Scheivlak’. La section [qui va] du virage ‘Masters’ au virage ‘Arie Luyendijk’ [des virages 7 à 13 du circuit moderne, ndlr] a été créée à la fin des années 1980 et au début des années 1990. La section originale [qui va] du virage ‘Marlboro’ à ‘Bosuit’ n’a pas pu être restaurée une nouvelle fois car le terrain a été vendu à un village de vacances."

L'effet Verstappen?

L’arrivée fracassante de Max Verstappen en Formule 1 et l’engouement suscité au sein de la population néerlandaise ne sont évidemment pas étrangers à ce regain d’intérêt et pourraient être à la base du succès futur d’un tel projet : "Ça va certainement aider à attirer des sponsors pour le Grand Prix des Pays-Bas."

Une solution envisagée pour un retour à moindre frais (liés à l'organisation) serait l’alternance avec un autre Grand Prix : "Nous pourrions réfléchir à une coopération avec la Belgique ou même l’Allemagne pour organiser la course à Spa ou au Nürburgring une année et venir à Zandvoort l’année suivante."

Dernièrement, le journal De Telegraaf révélait que le Prince Bernhard d’Orange-Nassau, 46 ans, pilote de course occasionnel, faisait partie des gens intéressés par un possible rachat du Circuit Park Zandvoort.

partages
commentaires
Pirelli attend toujours l'accord avec la FIA pour 2017-2019
Article précédent

Pirelli attend toujours l'accord avec la FIA pour 2017-2019

Article suivant

Gasly vise un baquet Toro Rosso en 2017

Gasly vise un baquet Toro Rosso en 2017
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021