Zandvoort ne veut pas payer pour accueillir la F1 à huis clos

Le circuit de Zandvoort n'est décidé à accueillir la Formule 1 à huis clos que si les dirigeants de la discipline prennent en charge le coût de l'organisation.

Zandvoort ne veut pas payer pour accueillir la F1 à huis clos

Alors que le Grand Prix des Pays-Bas devait revenir au calendrier pour la première fois depuis 35 ans début mai, la course a été reportée à cause de la pandémie de COVID-19. Désormais, les Pays-Bas ont banni tous les événements publics jusqu'en septembre, mais la F1 espère encore pouvoir tenir des courses à huis clos en Europe durant l'été. Le directeur de Zandvoort, Jan Lammers, a cependant expliqué à Motorsport.com que le circuit n'accueillerait la F1 que si les propriétaires de la discipline, Liberty Media, couvraient les coûts opérationnels pour compenser l'absence de revenus normalement obtenus par la vente des billets.

Interrogé sur l'intérêt de Zandvoort pour une course de F1 à huis clos, le Néerlandais est ferme : "Bien sûr. Mais ça ne veut pas dire que l'on peut dépenser de l'argent pour ça. Le fait que nous ne touchions rien et que nous investissions beaucoup de temps et d'énergie est notre manière d'aider la discipline. Mais ça doit être une démarche responsable pour le Circuit de Zandvoort, surtout d'un point de vue financier. Pour faire simple : ça ne doit rien nous coûter. Si la FOM et Liberty Media veulent tenir une course à Zandvoort sans les fans, ils devront payer les coûts opérationnels. Et c'est une quantité d'argent non négligeable."

Lire aussi :

La F1 va perdre des revenus cette année puisqu'elle ne touchera pas l'argent que lui donnent normalement les circuits pour l'accueillir, mais un calendrier de 15 à 18 courses est toujours espéré. Certaines pistes ont déjà fait part de leur volonté d'accueillir des Grands Prix à huis clos, mais le détail des accords financiers pour ces cas spécifiques n'est pas connu. Outre l'Autriche, la Grande-Bretagne et la Hongrie, présents au calendrier initial, des circuits comme Hockenheim et Imola ont également fait part de leur volonté d'aider. Lammers n'est pas contre une solution similaire pour les Pays-Bas dans des conditions financières similaires à celles des autres circuits, mais s'inquiète des exigences de ses concurrents.

"Ce que nous demandons et ce dont nous avons besoin pour courir à huis clos à Zandvoort est comparable à [ce que demande] Hockenheim, par exemple. Ils offriront probablement une course gratuite ou à prix coûtant, et ce sera la même chose pour Imola ou d'autres circuits. Mais dès qu'un Grand Prix sera couru là-bas, ces pistes essaieront de rester au calendrier de la F1. Ils diront 'nous vous avons aidé durant la crise du coronavirus' et tenteront de négocier commercialement."

Le Grand Prix des Pays-Bas devait se tenir à guichets fermés grâce à la popularité de Max Verstappen, mais Lammers ne s'inquiète pas de la possibilité d'organiser un événement énorme pour les fans lorsque la pandémie due au coronavirus sera sous contrôle : "Ça pourrait prendre une année de plus. Mais que nous revenions après 35 ans ou 36 ans [d'absence], ça ne fait pas une grande différence à cette échelle. Ça sera aussi mieux si le coronavirus est largement derrière nous et si nous pouvons organiser un événement normal. Celui que nous avions planifié est difficile à changer en 'événement de distanciation sociale'. S'il est possible d'organiser une course avec des fans, on veut faire une grande fête avec des milliers de gens."

partages
commentaires
La F1 ne va pas "faire de cadeaux" aux équipes ou aux GP

Article précédent

La F1 ne va pas "faire de cadeaux" aux équipes ou aux GP

Article suivant

Un prêt d'Etat de 170M€ refusé à McLaren

Un prêt d'Etat de 170M€ refusé à McLaren
Charger les commentaires
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021