Zhou n'a jamais douté de sa prolongation avec Alfa Romeo

Zhou Guanyu, qui disputera sa seconde saison en F1 avec Alfa Romeo en 2023, n'a jamais été préoccupé par son avenir cette année, l'équipe ayant été impressionnée par ses performances.

Zhou n'a jamais douté de sa prolongation avec Alfa Romeo
Charger le lecteur audio

Le duo de pilotes d'Alfa Romeo restera le même pour 2023 puisque Valtteri Bottas sera de nouveau épaulé par Zhou Guanyu. Le pilote chinois, qui dispute cette saison sa première campagne en catégorie reine, a dû patienter jusqu'à septembre pour voir son contrat être renouvelé, faisant de lui l'un des derniers pilotes de la grille à valider son ticket pour la saison prochaine.

Interrogé par Motorsport.com, Zhou a pourtant affirmé qu'en dépit de l'attente prolongée, il n'avait jamais douté de son maintien à Hinwil. "Pour être honnête, non", a-t-il répondu à la question d'un éventuel doute. "Il y avait des doutes au début parce que je ne savais pas comment allait se passer ma première saison. Mais, en fait, ça s'est plutôt bien passé. L'équipe est très heureuse des objectifs que nous avons pu atteindre et aussi du potentiel montré, principalement dans mon pilotage."

"À mi-chemin, j'ai senti qu'il y avait de fortes chances de poursuivre avec l'équipe. Donc c'est incroyable que la prolongation avec Alfa soit enfin annoncée ici, à Singapour. [Je suis] vraiment impatient de relever tous les nouveaux défis auxquels nous serons confrontés."

Zhou Guanyu, Alfa Romeo C42

Zhou Guanyu, Alfa Romeo C42

Bien que Zhou accuse 40 points de retard sur Bottas et ne compte qu'une huitième place au GP du Canada comme meilleur résultat, Frédéric Vasseur, directeur d'équipe, a souligné que le Chinois était la meilleure option pour Alfa Romeo en raison de la satisfaction qu'il apporte sur la piste et en dehors.

"L'objectif était clair dès le début, nous devions faire des Q2. Pour la première course, il a été en mesure d'entrer en Q2 et de marquer un point. Il a fait quelques Q3 et il a même été capable de se battre pour la Q3 à Monza. Ça signifie qu'il a progressé", a indiqué le Français, précisant ensuite : "Nous avons eu quelques problèmes de fiabilité. Le pire moment pour [Zhou] a probablement été Miami, au début de la saison, lorsqu'il se battait pour les points [et a dû abandonner à la suite d'un problème moteur]."

"C'était dommage, mais la saison est longue, sa carrière est longue et nous devons nous concentrer sur l'avenir. Il sait qu'il doit s'améliorer dans certains domaines et que ce n'est pas toujours facile en F1. Au final, il fait du bon travail, nous savons que c'est un long processus, et il se met au niveau pas à pas."

Avec Alex Kalinauckas et Frankie Mao

Lire aussi :
partages
commentaires
Simplifier les grilles de départ, faisable selon Alpine
Article précédent

Simplifier les grilles de départ, faisable selon Alpine

Article suivant

La F1 célèbrera le GP de Las Vegas avec une fête en novembre

La F1 célèbrera le GP de Las Vegas avec une fête en novembre