De Vries - De héros à zéro, il n'y a qu'un pas

Après trois saisons passées en Eurocup FR2.0, la dernière conclue avec la couronne, Nyck de Vries est logiquement passé à l'échelon supérieur en Formule Renault 3.5.

DAMS prenait le pari d'aligner deux pilotes certes prometteurs, mais surtout débutants dans la discipline, à savoir de Vries et Dean Stoneman. Et malgré la grande expérience du Néerlandais en FR2.0, il ne peut qu'admettre que la FR3.5 représente un défi.

"Je pense que la marche est assez grande," estime-t-il dans une interview accordée à Motorsport.com. "Ces dernières années, des rookies ont montré qu’ils étaient capables d’être compétitifs. Je pense que nous faisons du bon travail. On peut probablement toujours mieux faire, mais nous nous battons autour du top 5. Espérons pouvoir montrer un peu plus d’ici la fin de la saison."

Une victoire qui échappe encore à de Vries

Malgré un bilan comptable convaincant avec 83 points au compteur et deux podiums, les performances de de Vries ont parfois été irrégulières, notamment en qualifications, où il y a eu des hauts et des bas.

De Vries s'est tout de même qualifié sur les deux premières lignes à trois reprises, avec notamment une pole position pour sa deuxième séance qualificative seulement, avec moins d'un dixième d'avance sur Vaxiviere, Rowland et Jaafar!

À l'image de son coéquipier Stoneman, le pilote DAMS a toutefois peiné à convertir ses bonnes performances qualificatives en victoire. À Monaco, de Vries perdait toute chance de podium dans un incident au premier virage, alors qu'à Spa-Francorchamps, où il s'est classé deuxième, il n'avait pas été capable de rivaliser avec le rythme affiché par le vainqueur Oliver Rowland.

De Vries ne gardera pas non plus un souvenir impérissable de la deuxième manche à Motorland Aragón, où, parti de la pole position, il a passé l'intégralité de la course en tête avant de se faire dépasser à deux virages du drapeau à damier par Matthieu Vaxiviere. Et à d'autres moments, c'est simplement la performance qui lui manquait.

Aussi, quand nous lui demandons ce qui manque à DAMS pour décrocher la victoire, de Vries est assez perplexe. "C’est une bonne question, car si nous le savions, ce serait plus facile de se concentrer sur ce domaine-là pour réaliser quelque chose," répond-il. "Mais c’est dur, ce n’est jamais vraiment un domaine, ce sont toujours de nombreux facteurs qui jouent un rôle, c’est très compliqué."

"Beaucoup de choses influencent le résultat final. Je l’ai compris dans ma deuxième saison en FR2.0 : beaucoup de gens demandent ce qui avait changé, mais rien n’avait changé ! Tout se passait bien. La marge entre la victoire et la défaite est minuscule."

La marge entre la victoire et la défaite est minuscule

Nyck de Vries

"En Eurocup [FR2.0], on se qualifie en deux groupes ; le deuxième groupe est toujours plus rapide, ce qui signifie qu’on a plus de chances de partir de la pole… toutes ces petites choses peuvent faire de vous un héros ou un zéro à la fin de la journée. Bien sûr, c’est entre vos mains, mais la limite est fine."

"Je pense que nous n’en sommes pas encore à ce stade, c’est plus une question… je ne dirais pas d’expérience, car j’ai déjà fait quelques courses maintenant, mais évidemment, c’est une voiture puissante et c’est l’étape supérieure, donc j’ai besoin de temps avant de réaliser ce qu’on attend de moi."

Le manque d'expérience des pilotes n'est pas une excuse

Cependant, de Vries se refuse à désigner le manque d'expérience du duo DAMS comme la raison pour laquelle il ne joue pas le titre, d'autant que l'équipe française a remporté les deux dernières couronnes avec Kevin Magnussen et Carlos Sainz Jr, deux pilotes qui disposaient toutefois d'une demi-saison (Sainz), voire une saison (Magnussen) d'expérience dans la discipline.

"Je ne rejetterais pas la faute là-dessus, je ne pense pas. Je pense que l’équipe a beaucoup d’expérience, et Dean est un pilote expérimenté même s’il débute dans ce championnat, il a beaucoup d’expérience. Nous nous poussons l’un l’autre vers l’avant, donc je ne rejetterais pas la faute là-dessus," conclut le Néerlandais.

A propos de cet article
Séries Formula V8 3.5
Pilotes Nyck de Vries
Équipes DAMS
Type d'article Actualités
Tags déclaration, performances