Dillmann - De la FR3.5 à la F3.5, il n'y a "que le nom qui change"

Lors d'un entretien exclusif accordé à Motorsport.com, le pilote français Tom Dillmann a voulu clarifier la situation de la série Formule V8 3.5, en difficulté depuis la fin de l'implication de Renault Sport.

Dillmann - De la FR3.5 à la F3.5, il n'y a "que le nom qui change"
Tom Dillmann, Carlin, au départ
Tom Dillmann, AVF
Tom Dillmann, AVF
Tom Dillmann, AVF
Tom Dillmann, AVF
Tom Dillmann, AVF
Tom Dillmann, AVF

Avec le départ de Renault dans l'organisation du championnat, la Formule V8 3.5 accuse le coup. Après la défection de l'équipe Carlin, ce sont Tech 1 Racing et Pons, deux structures historiques de l'ancienne Formule Renault 3.5, qui ont jeté l'éponge à la fin du mois de mars dernier.

La baisse du nombre d'écuries et de pilotes engagés auraient pu faire craindre une dévaluation du niveau sportif par rapport à celui du rival GP2, à l'heure où la F3.5 ne compte encore que 13 pilotes officiellement confirmés à un peu plus d'une semaine du début de saison.

Le pilote Tom Dillmann a tenu à défendre la discipline dans laquelle il court et où il a terminé septième en 2015, notamment par rapport au GP2 : "C'est la même auto [qu'avant], tout est pareil ! C'est juste que le nom change. Il y a des temps qui rentrent, des teams qui sortent. On était quand même 17 alors qu'en GP2, ils sont 21. Ce n'est pas non plus une différence énorme."

Selon le pilote AVF, le plateau réduit de la saison 2016 de F3.5 importe peu, quantité ne rimant pas forcément avec qualité : "Devant, ça va vite. Il manque peut-être cinq pilotes, mais ce sont cinq pilotes qui sont de toute façon derrière. Le niveau devant est le même. Entre GP2 et F3.5, il n'y a pas tellement de différence dans le nombre de voitures. Ça ne change pas grand-chose."

La saison 2016 de Formule V8 3.5 débutera les 16 et 17 avril sur le Circuit de Motorland Aragón en Espagne, première étape d'une saison de neuf meetings pour laquelle le fils de Gérard Dillmann, ancien pilote de Supertourisme, fait partie des favoris.

Propos recueillis par Emmanuel Rolland

partages
commentaires
Aragón, J2 - Louis Delétraz conclut les essais en fanfare

Article précédent

Aragón, J2 - Louis Delétraz conclut les essais en fanfare

Article suivant

Bilan - Que retenir des essais d'Aragón ?

Bilan - Que retenir des essais d'Aragón ?
Charger les commentaires