Formula V8 3.5 / Barcelone

Le point F3.5 - Dillmann vainc Delétraz sur le fil

Tom Dillmann a remporté le titre 2016 de Formule V8 3.5 à l'issue d'une finale à fort suspense qui l'opposait à Louis Delétraz, membre de la Renault Sport Academy.

Course 1

Relégué à trois points de Delétraz au championnat, Dillmann avait fait l'essentiel en qualifications en signant la pole position sur piste séchante. Cependant, au départ, c'est Egor Orudzhev qui s'est emparé de la tête de la course grâce à un départ canon, devançant Dillmann, Vaxiviere et Delétraz. Jack Aitken, troisième sur la grille, a calé et s'est retrouvé en fond de peloton.

Orudzhev a rapidement pris le large, alors que Delétraz a aisément dépassé Vaxiviere pour se retrouver juste derrière Dillmann, ce qui nous a offert un superbe spectacle entre les deux candidats à la couronne. Pendant 13 tours, le Suisse a mis la pression à son rival pour le titre avant de le pousser à commettre un blocage de roue au premier virage, s'emparant ainsi de la deuxième place.

"Il fallait que j'essaie de freiner tard", explique Dillmann. "Si je n'avais pas essayé, Louis m'aurait dépassé de toute façon."

Louis Deletraz, Fortec Motorsports et Tom Dillmann, AVF

Louis Delétraz (Fortec Motorsports) porte une attaque sur Tom Dillmann (AVF)

Quant à Orudzhev, il était intouchable en tête de la course, s'imposant avec dix secondes d'avance sur tous ses concurrents et permettant par la même occasion à Arden Motorsport de remporter le championnat des équipes, même s'il a été éliminé de la course au titre comme quatre de ses rivaux.

"Nous avons pris un excellent départ, comme d'habitude ; j'en suis ravi !" se délecte le Russe. "En course, il était crucial de se battre avant le premier virage. Je savais que Tom ne prendrait pas trop de risques, donc j'ai été un peu plus agressif. Après, j'ai géré mes pneus et j'ai maintenu un rythme confortable. C'était une très belle course."

Matthieu Vaxiviere n'est pas parvenu à se maintenir dans le top 5. Le pilote SMP a connu un problème mécanique qui lui a fait perdre plusieurs secondes au tour et a jeté l'éponge à mi-course. Même cause, même conséquence pour un autre candidat au titre, René Binder.

Aurélien Panis a obtenu la quatrième place à une seconde du podium alors que le reste du peloton était à bonne distance : Vitor Baptista, Pietro Fittipaldi, Yu Kanamaru, Roy Nissany et Beistke Visser complétaient le top 10.

 Barcelone - Course 1

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
 Egor Orudzhev Arden Motorsport 25 39'40.100
 Louis Delétraz Fortec Motorsports 25 9.891
 Tom Dillmann AVF 25 12.240
 Aurélien Panis Arden Motorsport 25 13.422
 Matevos Isaakyan SMP Racing 25 22.646
 Vitor Baptista RP Motorsport 25 26.592
 Pietro Fittipaldi Fortec Motorsports 25 31.454
 Yu Kanamaru Teo Martín Motorsport 25 32.139
 Roy Nissany Lotus 25 35.321
10   Beitske Visser Teo Martín Motorsport 25 37.188
11   Jack Aitken RP Motorsport 25 1'23.722
12   Giuseppe Cipriani Durango Racing Team 24  
 Matthieu Vaxiviere SMP Racing 15  
 Tom Randle Comtec Racing 7  
 René Binder Lotus 3  
Alfonso Celis Jr AVF 0  

Podium : le vainqueur Egor Orudzhev, Arden Motorsport; le deuxième Louis Deletraz, Fortec Motorsports; le troisième Tom Dillmann, AVF

Podium : 1er Egor Orudzhev (Arden Motorsport), 2e Louis Delétraz (Fortec Motorsports), 3e Tom Dillmann (AVF)

Qualifications 2

Encore une fois, les qualifications se sont déroulées sur une piste humide mais séchante. Louis Delétraz, qui disposait alors de six points d'avance sur Tom Dillmann au championnat, a fait un pas supplémentaire vers le titre en signant la pole position, seul pilote à tourner en moins de 1'32.

Pendant ce temps, Dillmann échouait au septième rang : "Le dernier tour allait forcément être celui qui comptait, car la piste s'améliorait. Malheureusement, mon dernier tour n'a pas été le meilleur. Ce n'est pas la meilleure façon de commencer la journée, mais tout reste à faire."

Cinq pilotes se sont intercalés entre les deux candidats au titre, se tenant tous en deux dixièmes : Matevos Isaakyan, Jack Aitken – deux impressionnants rookies –, Roy Nissany, Pietro Fittipaldi et René Binder.

Plusieurs sorties de piste ont été à déplorer de la part de Giuseppe Cipriani, Thomas Randle et Yu Kanamaru, dans des conditions d'adhérence précaires. Seul le vétéran italien a pu poursuivre son effort.

 Barcelone - Qualifications 2

 PiloteÉquipeTempsÉcart
 Louis Delétraz Fortec Motorsports 1'31.953  
 Matevos Isaakyan SMP Racing 1'32.047 0.094
 Jack Aitken RP Motorsport 1'32.064 0.111
 Roy Nissany Lotus 1'32.135 0.182
 Pietro Fittipaldi Fortec Motorsports 1'32.152 0.199
 René Binder Lotus 1'32.250 0.297
 Tom Dillmann AVF 1'32.398 0.445
 Matthieu Vaxiviere SMP Racing 1'32.561 0.608
 Aurélien Panis Arden Motorsport 1'32.674 0.721
10   Egor Orudzhev Arden Motorsport 1'32.699 0.746
11   Beitske Visser Teo Martín Motorsport 1'32.979 1.026
12   Alfonso Celis Jr AVF 1'33.318 1.365
13   Vitor Baptista RP Motorsport 1'33.558 1.605
14   Giuseppe Cipriani Durango Racing Team 1'37.757 5.804
 Tom Randle Comtec Racing Pas de chrono -
 Yu Kanamaru Teo Martín Motorsport Pas de chrono -

Course 2

S'élançant de la pole position alors que son rival pour le titre n'était que septième sur la grille de départ, Louis Delétraz avait toutes les cartes en main pour remporter le titre de Formule V8 3.5. Ses deux victoires remportées en 2016, contre une pour Dillmann, obligeaient l'Alsacien à marquer au moins sept points de plus s'il voulait prendre l'avantage.

Le premier départ a été avorté, Egor Orudzhev ayant calé sur la grille. Or, à la deuxième extinction des feux, tout a basculé. Delétraz a complètement manqué son envol depuis la pole, se retrouvant quatrième, tandis que Dillmann gagnait deux places, se hissant au cinquième rang. Sans être critique, la situation se compliquait déjà pour Delétraz, même s'il n'avait qu'à se classer devant Dillmann pour que le titre soit sien.

En tête de la course, c'est Matevos Isaakyan qui a pris les devants, suivi par Roy Nissany et Pietro Fittipaldi. Troisième sur la grille, Jack Aitken est sorti de la piste au premier virage et s'est retrouvé en fond de peloton.

Matevos Isaakyan, SMP Racing
Matevos Isaakyan (SMP Racing) devance Roy Nissany (Lotus), Pietro Fittipaldi (Fortec Motorsports), Louis Delétraz (Fortec Motorsports) et Tom Dillmann (AVF) en tête de la course

Pendant qu'Isaakyan et Nissany s'envolaient en tête de la course, Dillmann imposait une pression certaine à Delétraz, l'écart fluctuant entre trois et sept dixièmes de seconde.

Or, la deuxième course du week-end comprend toujours un arrêt au stand obligatoire. Dillmann a décidé de changer de pneus dès l'ouverture de la fenêtre, à la fin du cinquième tour. À partir de là, le pilote AVF est parvenu à enchaîner cinq tours entre 1'33"263 et 1'33"513. À titre de comparaison, le leader de la course Matevos Isaakyan évoluait alors régulièrement en 1'34"0 !

Par ce rythme époustouflant, Dillmann est donc parvenu à prendre l'avantage sur Isaakyan, Nissany et Fittipaldi. Delétraz, en revanche, s'est arrêté seulement un tour plus tard que son rival pour le titre. Or, le changement de gommes a été légèrement plus lent chez Fortec que chez AVF, et le Suisse y a perdu une bonne seconde, peut-être fatale à ses espoirs de titre.

Louis Deletraz, Fortec Motorsports; Tom Dillmann, AVF
Louis Delétraz (Fortec Motorsports) devance Tom Dillmann (AVF) avant leurs arrêts au stand respectifs

En tête de la course, Dillmann se retrouvait dans une position idéale : une victoire lui assurait le titre dans tous les cas de figure. Le Français n'a pas flanché et a franchi le drapeau à damier en premier.

Ce n'était pas gagné pour autant : Roy Nissany l'a menacé pour la victoire jusqu'au bout, et si l'Israélien était parvenu à prendre l'avantage, c'est Delétraz qui aurait remporté le titre au nombre de victoires.

"Quelle course à suspense !" s'exclame Dillmann. "Nous avons mené la majeure partie du championnat, et la dernière manche a été très difficile pour nous. Il y avait quelque chose de cassé sur la voiture et c'était décevant de perdre la tête du classement ainsi. L'équipe a fait un excellent travail pour que l'AVF retrouve son niveau et nous sommes de retour à la normale ce week-end. Toute l'équipe a cru en notre potentiel, et voilà."

"La course a été parfaite. Nous avons pris un excellent départ, la voiture a été très rapide du début à la fin. Nous savions qu'il nous fallait une course parfaite et je suis vraiment content pour l'équipe, qui a cru en moi en me mettant dans la voiture pour cette saison."

Roy Nissany finit la saison sur une bonne note devant Pietro Fittipaldi, petit-fils d'Emerson, qui signe son premier podium en Formule V8 3.5. Louis Delétraz n'est jamais parvenu à prendre l'avantage sur son coéquipier, mais cela aurait de toute façon été insuffisant pour le titre.

"Le seul résultat auquel nous ne pouvions rien, c'est la victoire de Tom, et c'est incroyable de voir comme tout s'est mal passé pour moi lors de cette course : le départ, l'arrêt au stand et le sous-virage", déplore Delétraz. "Nous avons vraiment fait de notre mieux, et je ne rejette la faute sur personne. Tom a fait une course fantastique et tout est allé en sa faveur."

Matevos Isaakyan devançait René Binder, Egor Orudzhev, Beistke Visser, Jack Aitken et Yu Kanamaru au sein du top 10. De nouveau victime d'un problème technique, Matthieu Vaxiviere a été contraint à l'abandon. Quoi qu'il en soit, Tom Dillmann remporte le deuxième titre de sa carrière après sa couronne en F3 Allemagne en 2010 !

 Barcelone - Course 2

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
 Tom Dillmann AVF 25 39'47.303
 Roy Nissany Lotus 25 1.405
 Pietro Fittipaldi Fortec Motorsports 25 10.434
 Louis Delétraz Fortec Motorsports 25 12.489
 Matevos Isaakyan SMP Racing 25 12.998
 René Binder Lotus 25 14.055
 Egor Orudzhev Arden Motorsport 25 16.262
 Beitske Visser Teo Martín Motorsport 25 39.609
 Jack Aitken RP Motorsport 25 41.250
10   Yu Kanamaru Teo Martín Motorsport 25 41.923
11   Tom Randle Comtec Racing 25 50.593
12   Aurélien Panis Arden Motorsport 25 1'02.624
13   Alfonso Celis Jr AVF 25 1'03.024
14   Giuseppe Cipriani Durango Racing Team 24  
 Matthieu Vaxiviere SMP Racing 15  
 Vitor Baptista RP Motorsport 3  

Le vainqueur Tom Dillmann, AVF

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formula V8 3.5
Événement Barcelone
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Tom Dillmann , Egor Orudzhev , Louis Délétraz
Équipes AVF , Fortec Motorsports , Arden International
Type d'article Analyse
Tags catalunya, résultats, résumé