Le point F3.5 - Vaxiviere et Panis vainqueurs, Dillmann creuse l'écart

Les Français ont particulièrement brillé au Red Bull Ring en Formule V8 3.5. Tandis que Matthieu Vaxiviere et Aurélien Panis ont remporté les deux courses du week-end, Tom Dillmann creuse l'écart au championnat grâce à deux podiums.

Le point F3.5 - Vaxiviere et Panis vainqueurs, Dillmann creuse l'écart

Course 1

Après avoir signé sa première pole position en Formule V8 3.5, Louis Delétraz a quelque peu manqué son envol et s'est vu débordé par Matthieu Vaxiviere et Egor Orudzhev.

Le temps que Delétraz prenne l'avantage sur le Russe au troisième tour par une manœuvre de dépassement ponctuée d'un léger contact entre les deux monoplaces au virage 4, Vaxiviere avait déjà engrangé plus de trois secondes d'avance.

Delétraz était toutefois plus rapide et est revenu à une seconde du Français dès le neuvième tour, contraignant Vaxiviere à accélérer son rythme. Le jeune pilote Renault n'est toutefois jamais parvenu à trouver l'ouverture, et a dû se contenter de la deuxième place.

"Nous avons pu résoudre des problèmes que nous avons eus par le passé avec la voiture", se satisfait Vaxiviere, qui remporte sa deuxième victoire en Formule V8 3.5. "J'étais content de la voiture, mais il faut encore travailler, puisque Louis est parvenu à me rattraper au début de la course, même si j'étais plus rapide."

"En milieu de course, j'ai pu gérer mon avance en utilisant notamment le DRS. Je suis vraiment content pour l'équipe et pour moi : après notre victoire à Spa sous la pluie, en voilà une sur le sec."

Le vainqueur Matthieu Vaxivière, SMP Racing
Le vainqueur Matthieu Vaxiviere (SMP Racing) franchit la ligne d'arrivée devant Louis Delétraz (Fortec Motorsports)

Victime de l'activation de l'anti-calage sur sa monoplace au départ, Tom Dillmann a perdu une place au premier tour mais a profité de problèmes techniques rencontrés par Egor Orudzhev pour monter sur la troisième place du podium. "Nous sommes de retour sur le podium après une longue période, quatre courses, mais il nous faut être plus rapides pour nous battre à nouveau pour la victoire", commentait l'Alsacien.

Alfonso Celis Jr a signé une belle performance par rapport à son niveau habituel, évoluant à la cinquième place en début de course et obtenant le quatrième rang lorsqu'Orudhzev a rencontré ses soucis. Le Mexicain a résisté à la pression du local de l'étape, René Binder, jusqu'à ce que celui-ci immobilise sa monoplace en bord de piste, provoquant par ailleurs l'intervention de la voiture de sécurité.

Alfonso Celis Jr., AVF
Alfonso Celis Jr (AVF) devance René Binder (Lotus)

Aurélien Panis a alors hérité de la cinquième place après être parti du onzième emplacement de la grille. Roy Nissany a pris l'avantage sur Yu Kanamaru pour la sixième position en fin de course, alors que Beitske Visser marque quatre points à la huitième place. Les pilotes RP Motorsport complètent le top 10, avec deux points à la clé pour la guest star Marco Bonanomi.

 Red Bull Ring - Course 1

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1  Matthieu Vaxiviere SMP Racing 31 42:26.793
2  Louis Delétraz Fortec Motorsports 31 0.977s
3  Tom Dillmann AVF 31 4.527s
4  Alfonso Celis Jr AVF 31 8.836s
5  Aurélien Panis Arden Motorsport 31 10.268s
6  Roy Nissany Lotus 31 10.504s
7  Yu Kanamaru Teo Martín Motorsport 31 11.060s
8  Beitske Visser Teo Martín Motorsport 31 13.800s
9  Marco Bonanomi RP Motorsport 31 15.874s
10  Vitor Baptista RP Motorsport 31 16.412s
11  Pietro Fittipaldi Fortec Motorsports 31 16.892s
12  Matevos Isaakyan SMP Racing 31 17.493s
13  Giuseppe Cipriani Durango Racing Team 31 32.387s
Ab  Egor Orudzhev Arden Motorsport 23 8 tours
Ab  René Binder Lotus 22 9 tours

Podium : le vainqueur Matthieu Vaxivière, SMP Racing, le deuxième Louis Deletraz, Fortec Motorsports, le troisième Tom Dillmann, AVF

Podium : le vainqueur Matthieu Vaxiviere (SMP Racing), le deuxième Louis Delétraz (Fortec Motorsports), le troisième Tom Dillmann (AVF)

Qualifications 2

Matevos Isaakyan a créé la surprise en signant une pole position plus qu'inattendue pour celui qui était la lanterne rouge du championnat ! Le Russe est devenu le deuxième plus jeune poleman de l'Histoire du championnat à 18 ans et cinq mois. En 2008, Charles Pic avait signé la pole à Monaco en étant deux mois plus jeune.

"C'est ma première pole position dans ce championnat, je suis vraiment ravi", déclarait Isaakyan, qui court également en GP3 Series avec Koiranen GP. "Nous avons eu des problèmes hier, mais l'équipe a travaillé très dur pour revenir. C'est la meilleure récompense pour eux, et pour tous les gens autour de moi."

Louis Delétraz a signé une nouvelle performance de premier choix avec la deuxième place à moins d'un dixième alors que Matthieu Vaxiviere complétait un beau tir groupé de SMP Racing dans le top 3.

Performance décevante pour Tom Dillmann avec le septième chrono, alors que Marco Bonanomi continuait à se familiariser avec sa monture d'un week-end, relégué à "seulement" 1"230.

Matevos Isaakyan, SMP Racing
Matevos Isaakyan, SMP Racing

 Red Bull Ring - Qualifications 2

 PiloteÉquipeTempsÉcart
 Matevos Isaakyan SMP Racing 1'15.674  
 Louis Delétraz Fortec Motorsports 1'15.764 0.090
 Matthieu Vaxiviere SMP Racing 1'15.873 0.199
 Roy Nissany Lotus 1'16.071 0.397
 Aurélien Panis Arden Motorsport 1'16.099 0.425
 Alfonso Celis Jr AVF 1'16.213 0.539
 Tom Dillmann AVF 1'16.237 0.563
 Egor Orudzhev Arden Motorsport 1'16.408 0.734
 Pietro Fittipaldi Fortec Motorsports 1'16.494 0.820
10   René Binder Lotus 1'16.540 0.866
11   Yu Kanamaru Teo Martín Motorsport 1'16.559 0.885
12   Vitor Baptista RP Motorsport 1'16.602 0.928
13   Beitske Visser Teo Martín Motorsport 1'16.747 1.073
14   Marco Bonanomi RP Motorsport 1'16.904 1.230
15   Giuseppe Cipriani Durango Racing Team 1'18.756 3.082

Course 2

La deuxième course du week-end s'est principalement jouée dans les stands. Matevos Isaakyan a conservé la tête de la course au départ, et s'il n'est pas parvenu à creuser l'écart, il n'a jamais été vraiment menacé par Louis Delétraz et Matthieu Vaxiviere. Aurélien Panis, Tom Dillmann et Roy Nissany complétaient alors le top 6.

Matevos Isaakyan, SMP Racing
Départ : Matevos Isaakyan (SMP Racing) en tête de la course devant Louis Delétraz (Fortec Motorsports) et Matthieu Vaxiviere (SMP Racing)

Or, la deuxième course du week-end inclut un arrêt au stand obligatoire, et certaines équipes ont été bien plus performantes que d'autres dans ce domaine.

Les pilotes SMP, Matevos Isaakyan et Matthieu Vaxiviere, voient leurs tours de rentrée et de sortie des stands atteindre un chrono cumulé de 3'06"019 (Isaakyan) et 3'06"168 (Vaxiviere). L'équipe AVF a toutefois été largement plus efficace avec Dillmann : 3'03"018 !

L'arrêt le plus impressionnant était toutefois celui d'Aurélien Panis, les mécaniciens Arden effectuant un changement de pneus redoutable, digne de la F1 ! Cependant, le Français étant rentré au stand juste après la fin du régime de voiture de sécurité, les chronos ne sont pas comparables.

Panis s'est ainsi emparé de la tête de la course avec deux secondes d'avance sur Dillmann, trois sur Isaakyan et quatre sur Delétraz. Le pilote Arden a filé vers sa deuxième victoire de la saison, lui qui s'était déjà imposé lors de la deuxième course à Aragón.

"La course a été fantastique, j'en suis vraiment content", se délecte Panis. "L'équipe a trouvé une stratégie fantastique avec un arrêt au stand tôt et j'ai pu avoir un bon rythme après ça. Cela m'a aidé à dépasser les voitures de devant, mais j'avais déjà gagné une place au départ. Un grand merci à toute l'équipe Arden Motorsport."

Aurelien Panis, Arden Motorsport
Aurélien Panis (Arden Motorsport) devance Tom Dillmann (AVF)

Dillmann et Isaakyan ont complété le podium, et le Russe ne cachait pas sa satisfaction de finir dans le top 3 pour la première fois, bien que la victoire lui ait échappé.

"Nous avions vraiment un bon rythme", estime Isaakyan. "La voiture de sécurité a annulé l'avantage de plus ou moins deux secondes que j'avais au premier tour, mais ensuite j'ai fait un très bon restart."

"J'ai peut-être fait quelques erreurs avant de rentrer aux stands, où nous avons perdu trop de temps. Je ne sais toujours pas pourquoi, mais en fin de compte, nous sommes sur le podium, et je suis meilleur rookie, donc c'est un résultat positif."

Delétraz a résisté à Orudzhev pour la quatrième place, alors que Vaxiviere s'est retrouvé à un décevant sixième rang. Alfonso Celis Jr, Vitor Baptista, Beitske Visser et Marco Bonanomi complètent le top 10. On note le tête-à-queue de Giuseppe Cipriani, qui a immobilisé sa monoplace dans les graviers en début de course, provoquant l'intervention de la voiture de sécurité mentionnée par Isaakyan.

 Red Bull Ring - Course 2

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1  Aurélien Panis Arden Motorsport 30 41:26.486
2  Tom Dillmann AVF 30 0.676s
3  Matevos Isaakyan SMP Racing 30 4.051s
4  Louis Delétraz Fortec Motorsports 30 5.771s
5  Egor Orudzhev Arden Motorsport 30 6.137s
6  Matthieu Vaxiviere SMP Racing 30 8.820s
7  Alfonso Celis Jr AVF 30 12.055s
8  Vitor Baptista RP Motorsport 30 14.185s
9  Beitske Visser Teo Martín Motorsport 30 19.894s
10  Marco Bonanomi RP Motorsport 30 21.118s
11  Pietro Fittipaldi Fortec Motorsports 30 25.889s
12  René Binder Lotus 30 32.800s
13  Roy Nissany Lotus 30 51.732s
Ab  Yu Kanamaru Teo Martín Motorsport 19 11 tours
Ab  Giuseppe Cipriani Durango Racing Team 3 27 tours
Podium : le vainqueur Aurelien Panis, Arden Motorsport, le deuxième Tom Dillmann, AVF, le troisième Matevos Isaakyan, SMP Racing
Podium : le vainqueur Aurélien Panis (Arden Motorsport), le deuxième Tom Dillmann (AVF), le troisième Matevos Isaakyan (SMP Racing)

Championnat

Grâce à deux nouveaux podiums, soit huit en douze courses, Tom Dillmann conforte son avance au championnat avec 40 points d'écart à six courses du but. Derrière lui, c'est très serré et Louis Delétraz, Aurélien Panis, Roy Nissany et Matthieu Vaxiviere conservent des chances de titre.

Les pilotes Lotus, qui ont connu un week-end très difficile, perdent toutefois du terrain au classement général : Nissany passe de la deuxième à la quatrième place, tandis que Binder se retrouve loin du groupe de poursuivants.

Quant à Matevos Isaakyan, ancienne lanterne rouge, son podium lui permet de dépasser le quinquagénaire Giuseppe Cipriani.

Championnat de Formule V8 3.5 après 12 courses sur 18

 PiloteÉquipeSpain ARAHungary HUNBelgium SPAFrance PRUnited Kingdom SILAustria RBRPts
1 France Tom Dillmann AVF 3 2 2 1 2 2 4 6 4 4 3 2 189
2 Switzerland Louis Delétraz (R) Fortec 1 5 3 4 3 Ab 6 1 10 6 2 4 149
3 France Aurélien Panis Arden 5 1 4 3 8 5 8 4 5 5 5 1 147
4 Israel Roy Nissany Lotus 7 7 6 2 Ab Ab 2 2 1 1 6 13 132
5 France Matthieu Vaxivière SMP 2 Ab 5 5 Ab 1 5 Ab 2 7 1 6 130
6 Austria René Binder Lotus 4 3 11 7 5 6 3 5 3 2 Ab 12 107
7 Russia Egor Orudzhev Arden Ab 14† Ab 9 1 Ab 1 3 Ab 3 Ab 5 92
8 Japan Yu Kanamaru Teo Martín Ab 4 9 10 4 7 7 11 7 9 7 Ab 53
9 Mexico Alfonso Celis Jr. AVF 6 8 Ab Ab 10 3 11 8 Ab 11 4 7 50
10 Venezuela Johnny Cecotto Jr. RP 9 6 1 6 12† Ab             43
11 Brazil Vitor Baptista (R) RP 8 11 10 Ab 6 4 Ab Ab 8 8 10 8 38
12 Netherlands Beitske Visser Teo Martín 10 12 7 NP 7 9† 9 10 9 10 8 9 27
13 Brazil Pietro Fittipaldi (R) Fortec 11 9 8 8 11† 10† Ab 7 6 Ab 11 11 25
14 Russia Matevos Isaakyan (R) SMP 12 10 Ab Ab F Ab 10 12     12 3 17
15 Italy Giuseppe Cipriani (R) Durango 13 13 Ab Ab 9 8 13 13 11 12 13 Ab 6
16 Italy Marco Bonanomi RP                     9 10 3
16 Poland Artur Janosz (R) RP             12 9         2

Pole position - Meilleur tour en course - (R) = Rookie

Prochain rendez-vous à Monza les 1er et 2 octobre !

Tom Dillmann, AVF
partages
commentaires
Les enjeux du week-end F3.5 - La lutte pour le titre reprend de plus belle

Article précédent

Les enjeux du week-end F3.5 - La lutte pour le titre reprend de plus belle

Article suivant

Les enjeux du week-end F3.5 - Le Club des Quatre chasse Dillmann

Les enjeux du week-end F3.5 - Le Club des Quatre chasse Dillmann
Charger les commentaires