Tom Dillmann avec AVF pour 2016 - J'ai un travail à finir

partages
Tom Dillmann avec AVF pour 2016 - J'ai un travail à finir
Par : Emmanuel Rolland
9 nov. 2015 à 21:19

7e du championnat 2015 de Formule Renault 3.5 avec Carlin, Tom Dillmann disputera la saison 2016 au sein de l’équipe AVF aux côtés d’Alfonso Celis Jr.

Beitske Visser, AVF
Le troisième, Tom Dillmann, Carlin avec Bruno Vandestick
Tom Dillmann, Jagonya Ayam with Carlin
Tom Dillmann, Carlin
Beitske Visser, AVF
Podium : le vainqueur Oliver Rowland, Fortec Motorsports, le deuxième, Egor Orudzhev, Arden Motorsport, le troisième, Tom Dillmann, Carlin

A 26 ans, le pilote français s’apprête ainsi à disputer une nouvelle saison en monoplace, sa deuxième en Formule 3.5, lui qui a débuté sa carrière en 2004 en Formule Renault 1.6.

La semaine dernière, Dillmann, à peine rentré de Shanghai où il avait signé une victoire pour sa première apparition en LMP2 avec Alpine Signatech, avait pris part à une journée de test au sein de la structure espagnole à Aragon, où il s’était montré le plus rapide.

Le titre pour objectif

"Cela fait quelques temps que l’on discute avec Adrian Vallés, team manager de l’écurie AVF et lui-même ancien pilote", a expliqué Tom Dillmann à Motorsport.com. "L’opportunité de disputer un test avec l’équipe s’est présentée la semaine dernière, cela s’est très bien passé, et j’ai aimé leur façon de travailler. Nous nous sommes entendus assez rapidement".

Fondée par l’ancien pilote de GP2 Adrian Vallés, l’équipe AVF n’a décroché qu’un seul podium en trois saisons de Formule Renault 3.5, mais entend bien atteindre des objectifs plus élevés avec l’arrivée de Dillmann. De son côté, après avoir un temps envisagé un passage en endurance l’an prochain, le pilote alsacien se réjouit de cette suite en F3.5.

"Avoir une proposition comme celle-là en novembre n’est pas courante", continue-t-il. "Mais c’est une opportunité qu’il fallait prendre sans hésiter, et ne pas prendre le risque d’attendre une éventuelle autre proposition. Cela fait certes encore une saison en monoplace, mais il s’agit là des voitures les plus sympas à piloter, et j’ai le sentiment d’avoir un travail à finir. Ces dernières années, je n’étais pas au bon endroit au bon moment. Depuis mon titre en Formule 3 Allemagne, j’espère remporter un championnat dans l’une des deux disciplines majeures de l’antichambre de la F1, en GP2 ou en Formule Renault 3.5. Je pense que l’équipe AVF est la bonne équipe, ils sont là pour la gagne, et c’est pour cela qu’ils ont fait appel à moi".

Mon objectif est également de m’aligner aux 24 Heures du Mans en LMP2. 

Tom Dillmann.

"Et puis, étant passé du statut Silver à Gold, il m’aurait été difficile de trouver un volant en LMP2 sans amener de budget", poursuit Tom Dillmann. "Pour autant, je ne m’interdis pas d’effectuer des piges en endurance comme je l’ai déjà fait. Mon objectif est également de m’aligner aux 24 Heures du Mans en LMP2, je vais passer l’hiver à trouver une solution pour atteindre ce but".

Tom Dillmann prolonge ainsi son implication en Formule 3.5 alors que la discipline s’apprête à connaître une profonde mutation, sortant du giron de la marque au Losange et des World Series. "Le championnat est organisé par la même équipe qui s’occupait de la Formule Nissan à l’époque, où se produisaient des pilotes professionnels avec un niveau très relevé avant que Renault ne s’en mêle. Je pense que le championnat conserve un attrait certain. Et en confirmant d’ores et déjà ses deux pilotes, l’équipe AVF veut envoyer un signal vers les autres concurrents qui souhaitent rejoindre eux aussi le championnat en 2016".

Pour l’heure, Tom Dillmann disputera encore une course au volant de l’Alpine Signatech à Bahreïn à la fin du mois, avant d’enchaîner sur des tests au volant de la 3.5 avec AVF, où il remplacera la Néerlandaise Beitske Visser qui vient de conclure sa deuxième saison dans la discipline au sein de la structure d'Adrian Vallés.

 

Prochain article Formula V8 3.5
Delétraz signe chez Fortec en Formule 3.5 V8

Article précédent

Delétraz signe chez Fortec en Formule 3.5 V8

Article suivant

Bilan - Les essais collectifs F3.5 à Aragón

Bilan - Les essais collectifs F3.5 à Aragón

À propos de cet article

Séries Formula V8 3.5
Pilotes Tom Dillmann
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Actualités