Analyse - Tenter de comprendre les pénalités moteur

2014 verra de nouvelles pénalités techniques s’appliquer en cas de dépassement de l’allocation annuelle sur l’unité de puissance, ou sur les composants la constituant

2014 verra de nouvelles pénalités techniques s’appliquer en cas de dépassement de l’allocation annuelle sur l’unité de puissance, ou sur les composants la constituant.

Ainsi, chaque pilote sera autorisé à utiliser 5 blocs par saison, rendant la fiabilité cruciale, car l’utilisation d’un sixième moteur se verra pénalisée par 10 places sur la grille de départ.

Autre nouveauté importante, la boite de vitesse, également limitée en nombre sur le fil de la saison, devra couvrir 6 courses consécutives.

Les teams seront néamoins libres d’utiliser leur allocation de moteurs de la façon souhaitée. Cinq unités de puissance pourront ainsi être « entamées » en cinq GP, sans que la même unité ne soit utilisée sur plusieurs courses de suite ; l’essentiel étant de ne pas dépasser le nombre de moteurs autorisés sur l’ensemble de la saison.

La règle s'applique pour les six composants clés constituant l’unité de puissance, parmi les suivants : le moteur (ICE) , le moteur-générateur unité cinétique ( MGU - K ) , le moteur-générateur unité thermique ( MGU -H ) , l'accumulateur d'énergie ( ES ) , turbocompresseur ( TC ) et contrôle électronique ( CE ).

Concrètement, un moteur (ICE) N°1 peut être utilisé avec un turbo (TC) N°1 sur une manche, et être couplé à un turbo (TC) N°2 sur l’épreuve suivante. Les ingénieurs peuvent ainsi déterminer quelles courses sont les plus demandeuses pour préserver leur package en vue de celles-ci.

L’utilisation d’un sixième élément (parmi la liste des 6 pièces clé), quelle qu’il soit, entraînera une pénalité de 10 places sur la grille de départ lors du premier changement. Si un pilote ne peut être pénalisé de 10 places en raison de sa position lointaine sur la grille, la pénalité sera reportée au GP suivant… Néanmojns, un pilote n'ayant effectivement pas reculé de 10 places sur la course du changement et la suivante ne sera pas pénalisé une troisième fois.

Mais ce n’est pas tout. Des pénalités cumulatives apparaissent si des changements d’éléments cumulés sont réalisés. Exemple, deux composants N°6 placés entraîneront deux fois 5 positions de pénalité. Si l’unité de puissance est changée dans sa totalité, le pilote devra prendre le départ depuis la voie des stands.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Type d'article Actualités