Avant la sanction, la FIA avait prévenu Red Bull à deux reprises

partages
commentaires
Avant la sanction, la FIA avait prévenu Red Bull à deux reprises
19 mars 2014 à 10:30

Pour avoir régulièrement dépassé le débit limite d'essence de 100 kg/h lorsque le moteur tournait au-delà de 10 500 tours/minute en course, la RB10 de Daniel Ricciardo a été déclassée duGrand Prix d'Australiedimanche dernier

Pour avoir régulièrement dépassé le débit limite d'essence de 100 kg/h lorsque le moteur tournait au-delà de 10 500 tours/minute en course, la RB10 de Daniel Ricciardo a été déclassée du

Grand Prix d'Australie

dimanche dernier. Cette disqualification a fait beaucoup parler, même si la FIA avait prévenu la semaine dernière qu'elle se montrerait intransigeante avec ce nouveau point du règlement.

Chez Red Bull, on assure que le débitmètre universel chargé de surveiller ce paramètre est "peu fiable", "problématique" et constitue une "technologie immature". L'écurie de Milton Keynes a donc préféré se conformer à ses propres méthodes de calcul pour prouver sa bonne foi, ce que ne veut pas entendre la FIA.

Directeur de course, Charlie Whiting est revenu sur la controverse. Il explique que Red Bull a été rappelé à l'ordre par deux fois durant le week-end à Melbourne, et que l'équipe a choisi délibérément de ne pas suivre les conseils de la FIA.

"Nous les avons prévenus deux fois, après les qualifications et après cinq tours de course, pour qu'ils prennent les mesures nécessaires afin de se conformer à la réglementation", raconte Whiting dans les colonnes du Times. "Ils ont choisi d'utiliser leurs propres calculs pour montrer qu'ils la respectaient. S'ils avaient suivi le conseil que nous leur avons donné dans les temps, nous n'aurions pas eu de problème et ils n'auraient pas été pénalisés."

Pour Whiting, l'argument de l'erreur technique n'est pas recevable puisque les rappels à l'ordre des commissaires de course prouvent que Red Bull avait toute latitude pour résoudre le problème à temps avant de risquer une sanction.

"Si leur capteur était hors d'usage, les choses auraient été différentes. Là, c'est humain car ils avaient la possibilité de faire ce qui était nécessaire pour entrer dans les règles", a-t-il ajouté.

Prochain article F3000
Utiliser les limites d'un tracé, un sujet sensible selon Whiting

Article précédent

Utiliser les limites d'un tracé, un sujet sensible selon Whiting

Article suivant

Le fournisseur du débitmètre a la confiance de la FIA

Le fournisseur du débitmètre a la confiance de la FIA

À propos de cet article

Séries F3000
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Type d'article Actualités