Ce qui change en 2012 : Des GP calibrés

Si l’on s’accorde tous à dire que le Grand Prix du Canada 2011 fut l’un des plus excitants de l’histoire récente de la F1, cet épisode à rebondissements fut un vrai cauchemar pour les télévisions

Si l’on s’accorde tous à dire que le Grand Prix du Canada 2011 fut l’un des plus excitants de l’histoire récente de la F1, cet épisode à rebondissements fut un vrai cauchemar pour les télévisions.

On pourrait arguer sur le fait qu’un bon Grand Prix chargé de twists et bénéficiant d’un final en apothéose façon série TV US ne peut être que bon pour l’audience, mais les diffuseurs ont de nombreuses contraintes de grille et d’espaces publicitaires à respecter.

Il est donc écrit cette année dans le règlement qu’une course ne pourra durer plus 4 heures en globalité, interruptions comprises. Le Grand Prix du Canada avait duré au total 2h04. Pour les courses ne subissant aucun drapeau rouge, la limite demeure fixée à deux heures, et seules quelques manches neutralisées par un Safety Car à répétition (par exemple à Monaco ou Singapour) pourraient ainsi ne pas voir leur terme à 100%, comme c’était déjà le cas auparavant.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Type d'article Actualités