FIA : Aucune sanction contre Stepney

Après avoir interrogé Nigel Stepney sur les accusations dont il fait l'objet suite à l'affaire d'espionnage de la saison 2007, la FIA a choisi de ne pas sanctionner l'ingénieur britannique

Après avoir interrogé Nigel Stepney sur les accusations dont il fait l'objet suite à l'affaire d'espionnage de la saison 2007, la FIA a choisi de ne pas sanctionner l'ingénieur britannique.

L'ancien membre de la Scuderia Ferrari peut poursuivre ses activités dans les sports mécaniques, mais la fédération internationale recommande toutefois à ses possibles employeurs de s'interroger sur la nécessité d'une telle embauche.

"Lors de ses enquêtes de l'année dernière liées à l'utilisation illégale de la propriété intellectuelle en Formule 1, la FIA a entendu des allégations selon lesquelles M. Nigel Stepney, alors employé par Ferrari, aurait fourni des informations confidentielles à un employé de Vodafone McLaren Mercedes. M. Stepney a reconnu ces allégations et s'est excusé auprès de la FIA, même s'il conteste la gravité et l'étendue de son implication."

"Etant donné que M. Stepney ne possède pas de licence de la FIA, aucune sanction officielle ne peut être prise à son encontre en vertu du Code Sportif International (bien que la FIA coopère avec la police italienne, qui enquête sur les agissements de M. Stepney)."

"La FIA recommande à ses licenciés de ne pas collaborer professionnellement avec M. Stepney sans avoir préalablement vérifier l'intérêt de son implication dans le sport automobile international. Cette recommandation est valable jusqu'au 1er Juillet 2009."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Type d'article Actualités