Gel des moteurs : La FIA prête à écouter Honda

partages
commentaires
Gel des moteurs : La FIA prête à écouter Honda
7 janv. 2015 à 13:42

McLaren-Honda a déjà largement sollicité la FIA afin qu'elle revoit sa position quant au dégel des motorisations accordé à l'ensemble des motoristes, excepté pour la marque nippone du fait de son statut de nouvel arrivant en F1

McLaren-Honda a déjà largement sollicité la FIA afin qu'elle revoit sa position quant au dégel des motorisations accordé à l'ensemble des motoristes, excepté pour la marque nippone du fait de son statut de nouvel arrivant en F1.

Les motoristes et Bernie Ecclestone se sont réunis mardi à Genève pour évoquer les évolutions à apporter à l'horizon 2016, mais Honda aurait également profité de l'occasion pour mettre le sujet sur la table.

La FIA, reconnaissant une faille dans ses textes de réglementation, a autorisé Mercedes, Ferrari et Renault à modifier leurs unités de puissance au-delà de la date du 28 février prochain. Mais par souci d'équité, le directeur de course Charlie Whiting estime que Honda doit passer par la période de gel d'un an comme cela a été le cas pour les autres motoristes en 2014.

Selon Autosprint, Honda aurait été "entendu" par la FIA, qui serait désormais encline à reconsidérer sa position sur le sujet. La question resterait encore ouverte et devrait être réglée lors d'une prochaine réunion.

Si Honda n'est pas entendu, l'autre possibilité envisagée par McLaren-Honda serait de porter réclamation lors de chaque Grand Prix où un motoriste utilisera une unité de puissance modifiée.

Prochain article F3000
Officiel - Voiture de sécurité virtuelle : La procédure expliquée

Article précédent

Officiel - Voiture de sécurité virtuelle : La procédure expliquée

Article suivant

Le barème FIA pour imposer les formules junior avant la F1

Le barème FIA pour imposer les formules junior avant la F1

À propos de cet article

Séries F3000
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités