L'appel de McLaren jugé recevable, selon les avocats

C'est ce lundi que la Cour d'appel internationale de la FIA se réunit pour examiner l'appel déposé par McLaren à l'issue du Grand Prix de Belgique, où Lewis Hamilton avait écopé de 25 secondes de pénalité pour avoir court-circuiter la chicane et ne...

C'est ce lundi que la Cour d'appel internationale de la FIA se réunit pour examiner l'appel déposé par McLaren à l'issue du Grand Prix de Belgique, où Lewis Hamilton avait écopé de 25 secondes de pénalité pour avoir court-circuiter la chicane et ne pas avoir rendu sa position à Kimi Räikkönen.

Durant les deux premières heures d'audience, les membres de la Cour d'appel ont étudié la validité de la requête de l'écurie de Woking. D'après l'avocat de McLaren, cette réclamation est tout à fait recevable, même si la sanction en question est un drive-through, ce qui ne fait généralement pas l'objet d'un appel devant la Cour internationale.

Après la pause déjeuner, Xavier Conesa (Espagne), Philippe Narmino (Monaco), Erich Sedelmayer (Autriche), Harry Duijm (Pays-Bas) et Thierry Julliard (Suisse), qui composent le jury, entendront les arguments de McLaren quant au déroulement de l'incident.

Par ailleurs, l'enregistrement de la discussion entre Dave Ryan, directeur sportif de McLaren, et Charlie Whiting, directeur de course de la FIA, a déjà été écouté par les membres du jury.

Voici la retransmission de cet enregistrement :

Ryan : "Pensez-vous que c'était bon ? Il a rendu la position."


Whiting : "Je pense que ça l'était. Oui."


Ryan : "Vous pensez que c'était bon."


Whiting : "Je pense que c'était bon."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton
Type d'article Actualités