L'utilisation du DRS restera limitée par des zones

Depuis l'année dernière, les pilotes de Formule 1 doivent activer leur DRS uniquement dans les zones prévues à cet effet y compris lors des essais et des qualifications

Depuis l'année dernière, les pilotes de Formule 1 doivent activer leur DRS uniquement dans les zones prévues à cet effet y compris lors des essais et des qualifications. Une nouvelle règle qui ne devrait plus changer à l'avenir si l'on en croit les propos du directeur de course de la FIA.

Interrogé par notre correspondant ToileF1 sur l'Autosport Show, Charlie Whiting a évoqué l'utilisation de l'aileron arrière mobile lorsqu'il lui a été demandé si la zone d'action de ce dernier pourrait être de nouveau étendue, comme c'est par exemple le cas en Formule Renault 3.5.

"Nous pensons qu'il doit être autorisé uniquement dans certaines parties du circuit", a insisté Whiting au sujet du DRS. "Avant l'année dernière, les pilotes pouvaient l'utiliser à chaque fois qu'ils le souhaitaient en essais libres et en qualifications, et cela a mené à quelques incidents lorsque les pilotes l'utilisaient trop tôt. C'est pourquoi l'année dernière nous les avons autorisés à l'utiliser uniquement dans les mêmes zones qu'en course lors des essais. Nous pensons que c'est important qu'il soit utilisé dans certaines zones, pas pour un maximum de temps sur un tour."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Type d'article Actualités