La FIA adapte le règlement des qualifications

Super Aguri ne faisant plus partie du paddock, les Grands Prix de Formule 1 se disputeront désormais avec vingt monoplaces, ce qui aura un impact sur le format des qualifications

Super Aguri ne faisant plus partie du paddock, les Grands Prix de Formule 1 se disputeront désormais avec vingt monoplaces, ce qui aura un impact sur le format des qualifications.

En effet, la FIA a annoncé en marge du Grand Prix de Turquie que ce ne seront plus six voitures qui seront éliminées des deux premières séances de quinze minutes, mais seulement cinq.

Au départ, le règlement de la fédération internationale avait été conçu en considérant que vingt quatre pilotes prendraient part aux qualifications, ce qui en condamnait sept d'entre eux en Q1 puis en Q2.

Le règlement prévoyait un autre cas de figure : celui que l'on connaissait jusqu'à présent, c'est à dire vingt deux engagés pour la bataille pour la pole. En revanche, aucun scénario officiel ne donnait la marche à suivre s'il n'y avait que vingt monoplaces.

Les commissaires de la FIA se sont donc penchés sur cette situation et ont décidé que cinq pilotes s'arrêteraient à l'issue de la première phase puis pareil lors de la seconde session afin que dix monoplaces participent à la lutte finale.

"Les commissaires ont reçu une note du délégué technique précisant que vingt voitures participeront au Grand Prix de Turquie 2008. Par conséquent, en fonction de l'article 33.1 du règlement sportif 2008, les commissaires ont décidé que seulement cinq voitures seront éliminées après les Q1 et Q2 des essais qualificatifs," explique la fédération.

La bataille pour l'accession à la seconde phase des qualifications sera donc plus compliquée que d'habitude puisque, pour la première fois de la saison, l'équipe Super Aguri ne sera pas présente pour monopoliser deux des places éliminatoires.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Type d'article Actualités