La FIA clarifie les accusations contre Pirelli et Mercedes

Suite aux révélations faisant état d'une sessions d'essais privés menée à Barcelone il y a quinze jours par Mercedes et Pirelli, la FIA a éclairci la situation en publiant un communiqué

Suite aux révélations faisant état d'une sessions d'essais privés menée à Barcelone il y a quinze jours par Mercedes et Pirelli, la FIA a éclairci la situation en publiant un communiqué.

Dimanche, en apprenant cette information, Red Bull Racing et Ferrari ont officiellement déposé plainte auprès de l'instance internationale, demandant que toute la lumière soit faite.

Pour rappel, Mercedes AMG aurait effectué 1 000 kilomètres d'essais durant les trois jours qui ont suivi le Grand Prix d'Espagne, avec sa monoplace 2013 et en collaboration avec Pirelli.

"Dans le contrat que Pirelli a avec la FIA en tant que manufacturier unique, il est prévu pour eux d'effectuer jusqu'à 1 000 kilomètres d'essais avec n'importe quelle équipe, à condition que chaque équipe ait la possibilité de le faire", explique la FIA.

"Pirelli et Mercedes AMG ont été avisés par la FIA qu'un tel test de développement pourrait être possible s'il était effectué par Pirelli, et non par l'équipe qui fournit le pilote et la voiture, et que de tels essais ne pourraient avoir lieu que si toutes les équipes avaient reçu la même opportunité, afin d'assurer l'équité sportive."

A travers ces propos, la Fédération Internationale sous-entend donc que Pirelli et Mercedes ont enfreint le règlement, ajoutant qu'elle n'a jamais eu d'informations concernant les essais privés de Barcelone.

Du côté du manufacturier de pneus italien, on se défend face à ces accusations. "Nous avons fait cela avant avec une autre équipe et nous avons demandé à une autre équipe de faire de même", assure Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités