La FIA n'utilisera pas une "slow-zone" comme au Mans en F1

Toujours en guise de réponse à l'accident de Jules Bianchi lors du Grand Prix du Japon, la FIA a testé lors des Essais Libres 1 et 2 un système de "slow-zone", similaire à celui employé lors des 24h du Mans

Toujours en guise de réponse à l'accident de Jules Bianchi lors du Grand Prix du Japon, la FIA a testé lors des Essais Libres 1 et 2 un système de "slow-zone", similaire à celui employé lors des 24h du Mans. Les pilotes devaient actionner leur limiteur de vitesse, dans une zone définie par des doubles drapeaux jaunes.

Toutefois, après les deux tests, les pilotes se montraient défavorables à l'idée, nécessitant un ralentissement violent avant la zone délimitée. Les pilotes étant des compétiteurs, on peut imaginer qu'ils essaieraient de freiner le plus tard possible, ce qui rend le concept plus dangereux dans une situation de course en paquet.

La FIA a tout simplement décidé d'abandonner cette idée, et de poursuivre ses recherches sur un concept de "Safety Car Virtuel", essayé lors des essais libres aux États-Unis et au Brésil.

Ce système est appliqué sur l'ensemble d'un tour, et non pas sur une seule zone, comme l'était la "slow-zone". Les pilotes souhaitent toutefois des ajustements avant une application du "Virtual Safety Car" en course, les deltas chronométriques à suivre pouvant les distraire, lors de l'application de ce système.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Jules Bianchi
Type d'article Actualités