La FIA veut améliorer la sécurité des commissaires

Suite au décès accidentel en juin 2013 de Mark Robinson, commissaire de course sur le Grand Prix du Canada, la FIA veut agir davantage encore pour tenter d'améliorer la sécurité sur le bord des circuits de Formule 1

Suite au décès accidentel en juin 2013 de Mark Robinson, commissaire de course sur le Grand Prix du Canada, la FIA veut agir davantage encore pour tenter d'améliorer la sécurité sur le bord des circuits de Formule 1. Il s'agit plus précisément de conseils qui sont délivrés à chaque organisateur, comme l'explique Charlie Whiting, directeur de course de la FIA.

Pour lui, l'accident mortel survenu sur le circuit Gilles Villeneuve est la conséquence de comportements à risques, sur lesquels les commissaires doivent être mieux informés. Sur l'île Notre-Dame, Robinson avait été tué par un engin de levage qui récupérait la monoplace d'Esteban Gutiérrez après la course.

"L'accident au Canada a été terriblement malheureux. Les choses vont changer à cet égard. Depuis cet accident, nous avons briefé tout le monde pour que, si l'un de ces engins est utilisé pour soulever une voiture, personne ne marche devant. C'est une sorte d'évidence", a précisé Whiting en marge de l'Autosport Show. "Quand on regarde en Corée quand ils ont récupéré la voiture de Mark Webber [après un incendie], on peut voir que le tracteur arrive et qu'il y a quatre commissaires qui sont devant. Et ils sont en train de courir, ce qui est vraiment ridicule."

En plus de ces nouvelles consignes, la FIA va demander aux organisateurs de chaque Grand Prix de généraliser un nouveau système avec deux cordes sur les engins de levage, ce qui permet de ne plus avoir besoin de commissaires de course qui stabilisent la voiture lorsqu'elle se trouve en l'air.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Mark Webber , Gilles Villeneuve , Esteban Gutiérrez
Type d'article Actualités