Le fournisseur du débitmètre a la confiance de la FIA

Le déclassement de Daniel Ricciardo après le Grand Prix d'Australie a mis sous le feu des projecteurs une pièce dont on risque d'entendre encore parler cette saison : le débitmètre

Le déclassement de Daniel Ricciardo après le Grand Prix d'Australie a mis sous le feu des projecteurs une pièce dont on risque d'entendre encore parler cette saison : le débitmètre.

Pour tout comprendre sur ce sujet, notre expert technique Bill Suserg en a expliqué à la fois le fonctionnement et l'utilisation faite par les équipes dans une chronique que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

Malgré les doutes émis par Red Bull sur la fiabilité du débitmètre, le fournisseur a tiré les choses au clair. La société Gill Sensors, qui fournit les débitmètres après avoir été choisie par la FIA il y a plusieurs mois, a publié un communiqué attestant de sa confiance.

"Après le Grand Prix d'Australie le week-end dernier, la FIA a fourni à Gill Sensors un retour positif sur la performance du débitmètre, confirmant sa confiance dans le développement et indiquant que le compteur respecte les spécifications précisées par la FIA", peut-on lire. "Le développement du débitmètre inclut un programme de test intensif, qui a impliqué une liaison avec plusieurs équipes de F1 pour avoir leurs précieux commentaires sur la conception du débitmètre et ses fonctionnalités."

"La calibration du débitmètre est effectuée par une tierce partie choisie par la FIA. Le débitmètre utilise une technologie à ultrasons qui a été sélectionnée pour sa capacité dé résistance dans des conditions de fonctionnement extrêmes."

Par ailleurs Autosport croit savoir que d'autres équipes auraient connu des problèmes avec le débitmètre à Melbourne, mais elles auraient suivi les recommandations de la FIA en diminuant légèrement le débit d'essence afin d'éviter tout risque de sanction.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Daniel Ricciardo
Type d'article Actualités