Les clubs demandent à Mosley de démissionner

Dans une lettre envoyée à Max Mosley, de nombreux présidents de clubs automobiles ont prévenu le président de la FIA que le vote de confiance de la semaine prochaine risque d'endommager sérieusement l'image de la fédération internationale

Dans une lettre envoyée à Max Mosley, de nombreux présidents de clubs automobiles ont prévenu le président de la FIA que le vote de confiance de la semaine prochaine risque d'endommager sérieusement l'image de la fédération internationale.

Selon eux, la FIA pourrait se retrouver dans une situation critique dès le 3 juin, lors de la réunion exceptionnelle. Par conséquent, les présidents sous-entendent que Mosley devrait renoncer à conserver son poste de président.

A moins d'une semaine de ce vote de confiance, 24 clubs représentant 22 nations différentes ont donc rédigé une lettre commune pour expliquer qu'il serait bénéfique pour la FIA que Mosley quitte ses fonctions.

"Nous pensons fortement que la seule solution raisonnable pour la FIA, et pour vous, est qu'il ait un changement, avec un accord immédiat et votre engagement à vous retirer," explique les présidents dans ce courrier.

"La FIA est dans une situation critique. Son image, sa réputation et sa crédibilité sont sévèrement affectées. Chaque jour où cette situation persiste, les dégâts augmentent. Il n'y a plus moyen de faire demi-tour."

Cette lettre, envoyée mercredi, a été signée par les représentants des USA (AAA et AATA), Singapour (AAS), Allemagne (ADAC), Finlande (AL), Canada (CAA), Brésil (CCB), Danemark (FDM), France (FFA), Inde (FIAA), Japon (JAF), Pays-Bas (KNAC), Suède (M), Hongrie (MAK), Israël (MEMSI), Autriche (OEMTC), Espagne (RACC et RACE), Belgique (TCB) et Suisse (TCS).

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Type d'article Actualités