Marche arrière de la FIA sur les messages radio par "équité"

partages
commentaires
Marche arrière de la FIA sur les messages radio par
19 sept. 2014 à 18:45

La FIA a tenu compte de certaines remarques pour repousser le gros de l'interdiction des communications radio à la saison 2015

La FIA a tenu compte de certaines remarques pour repousser le gros de l'interdiction des communications radio à la saison 2015. En effet, la mesure initiale, annoncée à effet immédiat pour la course de Singapour, tendait à être litigieuse en ce sens qu'elle entrait en application alors que certaines équipes disposent de la capacité de faire transiter plus d'informations que d'autres dans le cockpit, par le biais de l'affichage digital sur le volant des pilotes.

Si la FIA n'abandonne pas l'idée des limitations de communications liées à la performance –toujours interdites jusqu'à la fin de la saison-, la définition de ce qui n'est pas toléré a été revue, entrainant une certaine confusion chez les pilotes et les ingénieurs en Essais Libres, quelque peu inquiets à l'idée de ne pas utiliser la radio correctement et peu sûrs des sanctions applicables en cas d'infraction…

Il était donc nécessaire d'organiser une conférence de presse pour mieux expliquer de quoi il retourne précisément. C'est ainsi que Charlie Whiting, Directeur de Course de la FIA, a expliqué cet après-midi un report de l'interdiction des messages concernant les informations techniques et de réglages de l'auto à l'an prochain, tout en maintenant active l'interdiction des consignes liées à la performance. Difficile, dès lors, de faire le tri entre ce qui concerne la performance et les réglages quand les deux domaines sont intimement liés.

Seuls des messages de "conseils" sur la manière de piloter peuvent encore être donnés, sans entrer dans les spécificités techniques. Pas forcément de quoi rassurer les équipes, qui devront y aller au jugé pour transmettre des informations.

"Il est apparu clair que certaines équipes se trouveraient dans un sérieux désavantage comparativement aux autres, pas uniquement en raison du savoir-faire en termes de réaction sur le court terme, mais également en raison des choix de systèmes embarqués fait il y a un an", a décrit Whiting pour justifier le rétropédalage.

"Deux types de panneaux d'affichage étaient disponibles pour les équipes, et l'un peut afficher bien plus que l'autre. Ainsi, dans l'intérêt de l'équité, nous avons estimé qu'il serait meilleur d'introduire cela en deux temps, et c'est ce que nous avons fait désormais".

Comme l'avait anticipé Toto Wolff

, la confusion risque de demeurer encore quelques temps sur la question...

Prochain article F3000
Flashback - Le scandale du test privé Mercedes 2013

Article précédent

Flashback - Le scandale du test privé Mercedes 2013

Article suivant

[Photos] Mercedes AMG GT S, le nouveau Safety Car de la F1

[Photos] Mercedes AMG GT S, le nouveau Safety Car de la F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries F3000
Pilotes Toto Wolff
Type d'article Actualités